LAS MARIAS

Protection des femmes victimes de violences

Selon une étude menée il y a quelques années, 8 femmes équatoriennes sur 10 souffrent ou ont souffert dans leur vie de violences sexuelles, physiques, psychologiques ou économiques. Face à ce constat, le Ministère Equatorien de la Santé Publique a décrété en 2005 que les violences intrafamiliales constituaient un thème de santé publique. Ce type de violences est une réalité de la société équatorienne, qui s’est banalisée au fil des siècles par la prédominance d’une culture patriarcale, fondée sur une construction sociale inéquitable des genres. Les cas de violences sexuelles sont particulièrement élevés dans la province de l’Azuay. Pour tenter de venir en aide aux victimes de ces violences et d’éradiquer le phénomène au niveau de huit cantons situés dans la partie nord-est de l’Azuay, l’ONG équatorienne « Servicios para un Desarrollo Alternativo del Sur » a pris l’initiative de développer un centre d’assistance à Gualaceo. En 2005, les salariés de cette antenne se sont constitués en fondation pour poursuivre le projet de manière indépendante : ainsi est née la fondation Las Marias.

L’objectif premier de cette fondation est de permettre aux femmes et aux adolescents en situation de violence intrafamiliale, sexuelle et d’exploitation sexuelle d’accéder à une assistance intégrale ainsi qu’à des mesures de protection et de sécurité. Las Marias s’est dotée d’une équipe pluridisciplinaire qui apporte un soutien complet aux victimes de violences à travers une assistance juridique, médicale, psychologique et sociale. Les réunions hebdomadaires d’équipe permettent de faire le point sur chaque situation suivie afin d’orienter aux mieux les bénéficiaires. La fondation Las Marias, à travers son action, défend clairement les droits de la femme dans le couple comme dans la société, en visant un idéal : l’égalité des sexes. Travailler dans l’urgence est une spécificité de la prise en charge des situations de violence. Après avoir assuré la sécurité des victimes, l’équipe les accompagne pour qu’elles sortent de cette situation et qu’elle retrouve un équilibre au sein de leur foyer, ce qui peut durer de quelques semaines à plus d’une année. Après avoir si longtemps pansé des lésions familiales, la fondation s’ouvre désormais à la prévention.
Ainsi, par l’intermédiaire d’un employé dédié à cette tâche spécifique, elle réalise des modules de prévention au sein des établissements scolaires de la région. Egalement, pour comprendre les causes de ce phénomène si destructeur, Las Marias a entrepris une étude de fond en partenariat avec l’Université de Cuenca.

Suivez LAS MARIAS :
Facebook :
https://www.facebook.com/Las-Marias-1465900317063005/

Besoins humains

Il n'y a actuellement aucune disponibilité.