Rechercher dans le site

Las Marias

Leur petit Plus

Selon une étude menée il y a quelques années, 8 femmes équatoriennes sur 10 souffrent ou ont souffert dans leur vie de violences sexuelles, physiques, psychologiques ou économiques.

Face à ce constat, le Ministère Equatorien de la Santé Publique a décrété en 2005 que les violences intrafamiliales constituaient un thème de santé publique.

Ce type de violences est une réalité de la société équatorienne, qui s'est banalisée au fil des siècles par la prédominance d'une culture patriarcale, fondée sur une construction sociale inéquitable des genres.

Les cas de violences sexuelles sont particulièrement élevés dans la province de l'Azuay.

Pour tenter de venir en aide aux victimes de ces violences et d'éradiquer le phénomène au niveau de huit cantons situés dans la partie nord-est de l'Azuay, l'ONG équatorienne « Servicios para un Desarrollo Alternativo del Sur » a pris l'initiative de développer un centre d'assistance à Gualaceo. En 2005, les salariés de cette antenne se sont constitués en fondation pour poursuivre le projet de manière indépendante : ainsi est née la fondation Las Marias.

L'objectif premier de cette fondation est de permettre aux femmes et aux adolescents en situation de violence intrafamiliale, sexuelle et d'exploitation sexuelle d'accéder à une assistance intégrale ainsi qu'à des mesures de protection et de sécurité.

Las Marias s'est dotée d'une équipe pluridisciplinaire qui apporte un soutien complet aux victimes de violences à travers une assistance juridique, médicale, psychologique et sociale. Les réunions hebdomadaires d'équipe permettent de faire le point sur chaque situation suivie afin d'orienter aux mieux les bénéficiaires.

La fondation Las Marias, à travers son action, défend clairement les droits de la femme dans le couple comme dans la société, en visant un idéal : l'égalité des sexes.

Travailler dans l'urgence est une spécificité de la prise en charge des situations de violence. Après avoir assuré la sécurité des victimes, l'équipe les accompagne pour qu'elles sortent de cette situation et qu'elle retrouve un équilibre au sein de leur foyer, ce qui peut durer de quelques semaines à plus d'une année.

Après avoir si longtemps pansé des lésions familiales, la fondation s'ouvre désormais à la prévention.

Ainsi, par l'intermédiaire d'un employé dédié à cette tâche spécifique, elle réalise des modules de prévention au sein des établissements scolaires de la région.

Egalement, pour comprendre les causes de ce phénomène si destructeur, Las Marias a entrepris une étude de fond en partenariat avec l'Université de Cuenca.

Las Marias

Soutient les femmes et les familles victimes de violences intrafamiliales et organise des actions de prévention.

Andes / Azuay
8;-2.921936;-78.77284199999997
Santé Education Promotion socio-économique
Enfants en bas âge Adolescents Jeunes adultes Adultes Personnes âgées
Humain

Actualités

Las Marias célèbre la Journée Internationale des droits des femmes

Mercredi 8 Mars 2017

L’association Las Marias, luttant contre les violences faites aux femmes, s’est mobilisée à Gualaceo à l’occasion de la Journée Internationale des droits des femmes le 8 mars.

L’association a organisé des activités dans toute la ville en collaboration avec la municipalité afin de défendre les droits des femmes ainsi que de sensibiliser les habitants aux problématiques de genre en Equateur. Au programme : un stand présentant des portraits de femmes équatoriennes ayant marqué l’histoire peints par notre volontaire Zoé et des renseignements sur le travail de l’association offerts par Tiphaine, notre seconde volontaire.

Dans la matinée, une mère de famille dont la fille a été victime de féminicide a témoigné et une séance de thérapie par la danse a été organisée sur la place de Gualaceo. Enfin, les volontaires et travailleuses de Las Marias ont également mis en avant des témoignages de femmes pratiquant des activités ou métiers “dits d’hommes” afin de casser les préjugés à leur encontre et de mettre en avant leur épanouissement professionnel malgré ces mêmes préjugés.



Las Marias accueille deux volontaires !

Vendredi 13 Janvier 2017

Las Marias accueille deux volontaires : Zoé Capmas et Tiphaine Guérin.

Zoé est en volontariat pour une durée de trois mois dans le domaine de la logistique : “Je suis en stage en logistique humanitaire pour l'école Bioforce. Je vais venir en support logistique à l'association pour améliorer son fonctionnement quotidien : archives, aménagement des locaux, projets, budget... Tout en découvrant le travail et la vie à l'équatorienne.”

Tiphaine restera environ six mois pour appuyer le travail des travailleuses sociales du centre de Gualaceo : “Je viens en appui à l'équipe de Las Marias et participe à la mise en place de groupes de femmes tous les 15 jours.”



Mardi 22 Mars 2016


Jeudi 17 Mars 2016


Célébration de la Journée de la Femme pour Las Marías

Mercredi 9 Mars 2016

Journée chargée pour Las Marias !

A Gualaceo, l'équipe de Las Marias et ses bénéficiaires ont participé à la conférence organisée par la municipalité. Le thème : "l'inégalité de naît pas, elle se crée ! Changeons-la !". Après le discours d'ouverture du maire de Gualaceo, une représentante du MIES a abordé des thèmes tels que la violence de genre, le respect des femmes, les avancées du ministère afin de rendre la ville moins machiste... Puis une repésentante de la "Table des droits sexuels et reproductifs" a présenté l'agenda cantonal en faveur des femmes.

Quant à Paute, Las Marias a choisi de réunir ses bénéficiaires pour un événement entre elles. 21 femmes se sont donc retrouvées dans le salon paroquial de la ville. Animée par Amparo, la rencontre a débuté par une thérapie de relaxation. S'en ai suivi une réflexion sur la condition de la femme, à partir d'un fait réel (l'assasinat de 2 jeunes femmes en Equateur). Enfin, l'équipe de Las Marias, afin de célébrer cette journée comme il se doit, a tenu à offir à toutes ses bénéficiaires un petit cadeau.



Lundi 22 Février 2016


Lundi 15 Février 2016


Bilan 2015 et début 2016 au Centre Las Marias

Mercredi 10 Février 2016

Pour Las Marias, l’année 2015 a été bien remplie. En plus de leur participation aux grands événements de l’année (journée internationale de lutte contre la violence faite aux femmes le 25 novembre, programme de Noël organisé par la municipalité le 16 décembre, etc), 1.300 interventions ont été réalisées par les équipes de Paute et de Gualaceo en 2015.

Et le programme est déjà bien chargé pour 2016 : journée mondiale de la femme le 08 mars, journée internationale d'action pour la santé des femmes le 28 mai, etc.



Vendredi 4 Décembre 2015


Las Marías a célébré la Journée Internationale de lutte contre la violence faite aux femmes

Jeudi 3 Décembre 2015

La Journée Internationale pour l’Elimination de la violence sexiste a été célébrée le 25 novembre.  L’évènement « S’engager ensemble pour un Gualaceo sans violence » auquel participait Las Marias a été organisé à Gualaceo.

Cet évènement a démarré par un défilé dans les rues centrales du Canton en type manifestation avec des enfants garçons et filles, adolescents, adultes, hommes et femmes. Il s’est poursuivi par une exposition et une prise symbolique du parc central.



Vendredi 27 Novembre 2015


Mardi 10 Novembre 2015


Colada morada pour les femmes du Centre Las Marias

Mardi 10 Novembre 2015

Le mercredi 28 octobre, Las Marias a invité ses bénéficiaires à venir boire une “colada morada” (boisson typique à base de mûres) au Centre. Avec le groupe de femmes et le groupe d’enfants, ils ont réalisés divers documents et affiches en préparation de leur événement du 25 novembre.



Mardi 10 Novembre 2015


A Paute, Las Marias ont organisé une colonie de vacances !

Lundi 20 Juillet 2015

 

Pendant une semaine, une dizaine d’enfants s’est retrouvée tous les matins pour réaliser des activités manuelles et ludiques, encadrée par les volontaires et la travailleuse sociale du bureau de Paute.

Les jeux en équipe ont renforcé la solidarité au sein du groupe d’enfants et les activités manuelles leur créativité. Les enfants ont ainsi pu repartir chez eux avec des cerfs-volants confectionnés par leurs soins !

Grâce à la colonie, les enfants ont pu s’occuper sainement pendant leurs vacances et créer des liens d’amitié. Sous peu, un groupe d’enfants se réunira hebdomadairement au bureau de Paute de Las Marias afin de prolonger cette expérience. 

 



Dernières journées de la campagne de mars “femmes qui construisent, femmes qui luttent pour leurs droits” de Las Marias.

Jeudi 26 Mars 2015

Les 26,27 et 28 mars, pour clôturer sa campagne du mois de mars, Las Marias ont invité le groupe Mujeres de Luna de Quito. Les femmes de ce groupe ont mis en place une série d’activités dans les zones d’intervention du centre : Gualaceo, Paute et Cuenca. Les matinées de ces trois jours ont été l’occasion de proposer des thérapies alternatives aux femmes : aromathérapie, gemmothérapie, massages, musicothérapie, etc. Les après-midis ont quant à eux été dédiés à un spectacle musical et théâtrale. Ainsi s’est terminé ce mois intense de sensibilisation. 



Samedi 7 Mars 2015


Les jeunes de Gualaceo se mobilisent contre les violences faites aux femmes avec Las Marias !

Mardi 25 Novembre 2014

Le 25 novembre, grâce à l’appel réalisé par Las Marias, avec le soutien du service d’action sociale de la municipalité et des ministères de la justice, de l’éducation et de la santé, les rues de Gualaceo se sont remplies d’élèves venu-e-s manifester pour une vie sans violence pour les femmes.

Les trois parcs de la petite ville ont également été investis par les jeunes qui y ont présenté leurs travaux sur les violences faites aux femmes, travaux réalisés suite à l’intervention dans leur classe de Las Marias. La ville entière a tourné au orange, couleur de la campagne contre la violence de genre, des habitant-e-s s’étant progressivement joint-e-s à la mobilisation animée par Las Marias.

Dans l’après-midi c’est dans la petite ville de Paute que s’est mobilisé un groupe d’une trentaine de femmes dans les locaux de Las Marias pour réfléchir ensemble sur les violences de genre et créer des pancartes visant à interpeller les habitant-e-s.

Cette journée consacrée à la lutte contre les violences faites aux femmes est le reflet du travail que mène quotidiennement l’association Las Marias notamment à travers les ateliers de sensibilisation qu’elle réalise dans les écoles et collèges de la région, auprès des femmes et du grand public.     



Las Marias célèbre la Journée Internationale de la Femme!

Samedi 8 Mars 2014

Pour célébrer la Journée Internationale de la Femme, le Conseil Municipal pour les Femmes du canton de Cuenca a réuni le samedi 8 Mars 2014, au Parc Calderón, une vingtaine d'institutions et d'associations de Cuenca qui luttent pour le droit des femmes et contre la violence de genre.

Parmi elles, l'association Las Marias : accompagnée d'étudiantes de l'Université publique de Cuenca réalisant actuellement leur stage au sein de l'association, l'équipe de Las Marias a soutenu cet événement qui est organisé chaque année depuis maintenant 14 ans.

Des spectacles de danse et de musique locale et latino ainsi qu'un espace de création artistique ont ponctué cette grande journée de sensibilisation et d'information des citoyens et citoyennes de Cuenca et ses environs.



Las Marias anime une conférence sur les droits sexuels et reproductifs à l’occasion de la Journée de la Femme

Vendredi 8 Mars 2013

La Journée de la Femme est toujours un évènement important dans l’agenda de l’équipe de Las Marias. Ce vendredi 8 mars 2013, c’était aux élèves des collèges et lycées de Paute et Gualaceo que l’association avait choisi de s’adresser par le biais de deux conférences, visant à sensibiliser ces derniers sur les thèmes de la sexualité, de la contraception et de l’avortement.

Près de 90 élèves avaient répondu présent pour parler de ces thèmes encore tabous en Equateur. Las Marias a donc procédé à la diffusion de films sur le sujet ainsi qu’à des débats avec l’auditoire. Le challenge pour l’équipe du Docteur Janneth Avila consistait à remettre en question quelques  certitudes au sujet  de l’avortement et de la contraception, encore perçus négativement par les élèves.

C’est un défi de taille dans un pays où la morale religieuse fait loi et où il est courant que les filles deviennent mères à l’âge de 12 ou 13 ans. S’il est clair que ces conférences n’auront pas suffi à changer les mentalités, il est tout aussi certain qu’elles y auront contribué : ce jour-là, elles auront ainsi permis aux élèves d’échanger sur le sujet, ce qui constitue déjà un progrès en soi.



28 mai 2012 – Journée Internationale d’Action pour la Santé des Femmes dans le canton de Gualaceo

Dimanche 1 Juillet 2012

Le centre “Las Marías” à Gualaceo en Equateur, est un centre de soutien et d’attention aux femmes, enfants et adolescents victimes de violences (psychologiques, sexuelles, physiques ou familiales). Les services offerts par  “Las Marías” sont du domaine légal, social et psychologique.

En partenariat avec  l’Action Sociale Municipale, le Conseil Cantonal de l’Enfance et de l’Adolescence, et l’Aire de Santé numéro 5, le centre  “Las Marías” a organisé un événement le 28 mai 2012 pour célébrer la Journée Internationale d’Action pour la Santé des Femmes. L’événement avait comme objectif d’informer pour sensibiliser et mobiliser la communauté de Gualaceo sur le thème de la santé, spécialement la santé des femmes, un thème social fondamental pour lutter contre la discrimination des femmes.

La campagne a commencé à 10h, chaque institution avait sa pochette d’informations sur différents thèmes de santé.

La pochette du centre  “Las Marías” a traité les thèmes de :

-                                                                    La violence intrafamiliale, qui n’est pas seulement un problème d’ordre privé mais qui affecte aussi bien au niveau public : nos enfants, nos voisins, nos institutions, c’est également un problème de santé publique. 

-                                                                    A travers un temps de conversation avec chaque participant et leurs opinions sur la santé, la campagne a voulu transmettre le message que la santé n’est PAS UNIQUEMENT physique ou biologique. Grande partie des participants (autant les hommes que les femmes) ont été surpris d’apprendre que la santé est aussi sociale, psychologique et émotionnelle. 

Grâce à la générosité financière de l’Ambassade Britannique de Quito, “Las Marías” a pu créer et distribuer des diptyques informatifs sur la santé sexuelle et reproductive des femmes, ainsi que des     t-shirts avec l’inscription forte Ma Voix, Ma Décision, Mon Corps pour les femmes.

Pour symboliser la mobilisation de chaque participant, nous leur avons demandé de laisser leur empreinte de main sur une toile. Tout le monde a participé avec beaucoup d’enthousiasme !

Au total, entre 350 et 400 personnes ont assisté à la “fête de la santé” dans la matinée : autant les hommes que les femmes, les jeunes et les enfants d’écoles de Gualaceo ont participé. L’événement s’est terminé par une chaîne humaine autour du Parc Central de Gualaceo pour symboliser la sensibilisation et le soulèvement de la communauté de Gualaceo. Nous sommes arrivés à fermer la chaîne, ce qui montre que ce fut une mobilisation réussie !



8 Mars: Commémoration de la journée internationale de la femme

Lundi 28 Mai 2012

A l’occasion de la journée internationale de la femme Las Marias a organisé un évènement au centre d‘accueil, avec une vingtaine des femmes bénéficiaires du projet. Au programme, diverses activités ont été réalisées pour que les femmes se sentent plus à l’aise dans leurs actions du quotidien mais aussi dans leurs relations avec les hommes.

Suite à leur long trajet, une grande majorité de ces femmes vivant dans des zones rurales isolées, la journée a débuté par un rappel historique sur la création de cette journée dédiée aux femmes a joué le rôle de prélude. Ensuite, les femmes ont pu partager un moment de relaxation au travers d’un jeu en groupe et une session questions-débat. Les thèmes abordés étaient : pourquoi existe-il cette inégalité des sexes ? Machisme, structure patriarcale de la société, ou les femmes autant que les hommes acceptent cette condition de domination, et abus du pouvoir des hommes.... Enfin, un jeu de rôle a été proposé. L’objectif était de faire prendre conscience qu’il ne faut pas craindre de demander de l’aide quand on en a besoin, quand la situation parait devenir ingérable. Tout le monde est amené à vivre des moments de doutes, que ce soit un enfant ou bien le plus grand des leaders. 

 

Le personnel de la fondation a pu se rassembler avec ses bénéficiaires pour un moment de partage, formateur et de détente pendant cette journée dédiée à la femme. Ces instants permettent de renforcer les liens entre les femmes, de leur donner davantage confiance en elles-mêmes et de profiter d’activités qui leur sont dédiées. En effet, leur éloignement du village même et leurs taches domestiques quotidiennes lourdes ne leur offrent guère de temps pour des loisirs.



Besoins

Fiche d'identité

Association à but non lucratif – accord 109 du Ministère de l’Inclusion Economique et Sociale du 12 septembre 2005. MIES - Ministère de l’Intégration Économique et Sociale

L'association se trouve à Gualaceo, canton situé à trente-six kilomètres à l'est de Cuenca. Elle est la deuxième ville la plus importante du canton du même nom dans la province d'Azuay.
Il s'agit d'une charmante petite ville de la Sierra, dans une vallée près du Rio Gualaceo.

Les habitants y conservent l'authenticité de leur culture de par leur habit traditionnel qu'ils exhibent fièrement. Egalement connu comme étant le "jardin d'Azuay ", la vallée bénéficie d'un climat subtropical. C'est une région fertile et productive: on y cultive fruits et légumes ainsi que des fleurs en vue d'être exportés.

Gualaceo est également connu dans la province pour son industrie locale : la fabrication de chaussures.

Le Centre " Las Marias " est né en 2001 suite à l'initiative de l’ONG équatorienne «Servicios para un Desarrollo Alternativo del Sur", en collaboration avec le Vicariat de Gualaceo, la coopérative Tejemujeres et la Commission des Droits de l’Homme.

En 2005, l'association a été reconnue légalement.

Depuis 2006, le travail de Las Marias est largement reconnu par les institutions publiques ainsi que par la population locale, ce qui lui a permis d'obtenir des accords de coopération contribuant à son fonctionnement.

En 2012, un deuxième bureau situé à Paute a été ouvert et depuis 2013, l'association compte un troisième bureau à Cuenca.

Benigno Vásquez y Héroes del 41, GUALACEO-AZUAY

Gualaceo

Représentant légal du Centre: Marco Ávila ( 593 ) 984 822 979
Coordonnateur Administratif: Carlos Paredes ( 593 ) 990 169 327

lasmariasg@yahoo.com

La fondatrice de l'association, Janeth Ávila, coordonne le Centre et l'équipe de travail. Elle forme en continu son équipe, composée de professionnels spécialisés dans différents domaines complémentaires afin de fournir un soutien de qualité aux victimes.

Promouvoir le droit à une vie exempte de violence, particulièrement pour les femmes, les enfants et les adolescents en créant de nouvelles relations fondées sur l'égalité des sexes et le respect des Droits de l'Homme.

1 : Fournir un appui professionnel de qualité à la famille sur les questions de violence domestique, en collaboration avec les institutions publiques et privées impliquées dans le réseau de la violence.

2 : Étudier et enquêter sur la situation de la violence au sein de la famille et son impact sur la femme et son environnement.

3 : Promouvoir une culture sans violence (promotion, diffusion et sensibilisation).

4 : Promouvoir la participation citoyenne et veiller à la mise en œuvre de politiques publiques dans le domaine à travers le travail en réseau au niveau local, régional, national et international.

1 . Prise en charge intégrale des personnes violentées

Le Centre d'Aide à la Femme et à la Famille " Las Marias " faisant partie du Réseau National des Centres d’Aide aux Victimes de Violence en Equateur, applique un modèle d’intervention conçu collectivement en 2010. Ce modèle d'intervention établit:
-La prise en charge comme un droit
-L'éthique du professionnel
-La défense de l'intégrité et le respect des droits de la femme.

Les principes de prise en charge de " Las Marias " sont : la qualité du service, la prévention (réduction des niveaux de risque et de vulnérabilité), la participation, la protection et la sécurité, la confidentialité et la vie privée.

La prise en charge commence par un entretien au cours duquel est évalué l'état général de la personne et le niveau de risque dans lequel elle se trouve, afin d'adopter les mesures nécessaires de sa prise en charge.
En cas d'urgence, la personne violentée reçoit un soutien psychologique, une prise en charge médicale, sociale et /ou une assistance juridique immédiates.

S’il ne s’agit pas d’une situation d'urgence, la victime est prise en charge par le département de référence et par plusieurs autres institutions.

L’équipe interdisciplinaire réalise le suivi et l’accompagnement nécessaires afin de garantir « la continuité, la justice, la guérison émotionnelle, le développement personnel et psycho-social qui aident à surmonter les dommages occasionnés par les épisodes de violence». Une fois ces étapes franchies, le dossier est clos.


2. Etude et recherche

Ayant comme objectif, l'étude et la recherche sur le thème de la violence conjugale et son impact sur la femme et son environnement, Las Marias a initié en 2006 sa collaboration avec l'Université de Cuenca, en particulier avec sa Direction de Recherche (DIUC).

C’est ainsi qu'en 2006, Las Marias a fait partie du projet Concepts, attitudes et pratiques de la violence conjugale dans les cantons de Cuenca et Gualaceo et que l'association a signé en novembre 2009 sept accords de coopération avec l’Université de Cuenca, pour la mise en œuvre des projets de recherche suivants:

« Le féminicide comme expression mortelle de la violence contre les femmes ». (Montant 16,608.00 USD . Rapport approuvé le 19 Septembre 2012). Deux articles ont été publiés dans:
* Le magazine Maskana : " Le féminicide: la manifestation mortelle de la violence contre les femmes "
dspace.ucuenca.edu.ec/bitstream/123456789/5407/1/MASKANA%203202.pdf
* Le Journal de la Faculté des sciences médicales (numéro 2) : " Le féminicide: une réalité cachée."
www.ucuenca.edu.ec/ojs/index.php/medicina/issue/archive
www.ucuenca.edu.ec/ojs/index.php/medicina/article/view/42

« Gestion de l'hypertension artérielle par les médecins généralistes de la zone 2 de Santé: Miraflores, province de Azuay » (Montant USD 20160,00 Rapport approuvé le 6 Mars, 2012).

« Les résultats universitaires et leur corrélation avec le fonctionnement familial des étudiants en Travail Social et en Orientation Familiale de l'Université de Cuenca » 
(Montant USD 20844,00. Rapport approuvé le 6 Mars 2012).

« La flore mycologique et sa toxicité dans le riz blanchi industriellement et consommé par la population de Azuay » 
(Montant USD 2,976.00. Rapport approuvé le 30 Juillet, 2012).

« Etude comparative entre la gestion active modifiée et la gestion active de l’accouchement, Hôpital Vicente Corral Moscoso de Cuenca »
 (Montant USD 14280,00. Rapport approuvé le 31 Octobre 2011).

« Etude de l’accouchement assis pratiqué par les sages-femmes et identification des facteurs de protection et de risque. Canton de Cuenca » 
(Montant USD 4296,00. Rapport approuvé le 31 Octobre 2011).

« Comparaison du PCR avec le test de l'Uréase et Histologie des infections d'Helicobacter Pylori chez les patients ayant une dyspepsie. Hôpital Vicente Corral Moscoso » (Montant USD 8988,00. Rapport approuvé le 27 Février 2013).

Ces sept projets ont été approuvés par un pair Académique désigné par la Direction de Recherche de l'Université de Cuenca (DIUC).

En plus de ces projets, le Centre d'Aide à la Femme et à la Famille « Las Marias » a participé en 2013 à la recherche «Caractéristiques du système de prise en charge des victimes de violence domestique et sexuelle dans la province d'Azuay en 2013 ». Cette recherche a été réalisé dans le cadre du projet « Sexualité humaine » du programme - VLIR de l'Université de Cuenca.

Grâce à sa collaboration avec l'Université de Cuenca, « Las Marias » est considéré depuis 2011 comme une structure d'accueil pour que les étudiants en dernière année de master de la Faculté des sciences médicales de l'Université de Cuenca puissent mener leurs travaux de recherche:
-Thèse de Master de Recherche en Santé
-Travail de recherche en Soins
-Travail de recherche en Médecine


Forte de son expérience de recherche avec l'Université de Cuenca, le Centre d'Aide à la Femme et à la Famille « Las Marías » cherche à travailler avec d'autres organisations et universités.

Depuis 2013, le Centre a initié un travail de coopération inter-institutionnel dans le domaine de la recherche avec le Réseau de recherche scientifique GRAAL (Groupe de recherche pour l'Amérique latine et l'Afrique), ayant un siège et un centre de recherche dans quinze universités ibéro-américaines. La même année, le Centre a été rattaché au GRAAL - Equateur.

L'objectif de cette coopération est de fournir un appui méthodologique rigoureux, la mise en œuvre de programmes de recherche et de formation dans le domaine de la recherche ainsi que le développement de recherches inter-institutionnelles et multidisciplinaires.

Le Centre d'Aide à la Femme et à la Famille « Las Marias » constitue le nœud de gestion GRAAL - Equateur (dont font partie l'Université Centrale d’Équateur, l'Université Nationale de Loja, l'Université Internationale d'Equateur, ainsi que le Secrétariat de la Santé de la Mairie de Quito) et reçoit les projets de recherche et de formation continue.
Les cours offerts par le réseau peuvent être consultés sur le site internet: graal.uab.cat/

Les bénéficiaires du centre sont principalement des femmes, enfants et adolescents: les plaignants ont entre 15 et 90 ans, les victimes ont entre un mois et 90 ans et les agresseurs entre 15 et 80 ans.

Le centre accueille principalement des personnes ayant peu de revenus, des difficultés d'accès aux services de santé physique ou mentale et également aux services juridiques nécessaires pour mettre fin à la violence dont ils sont victimes.
Les services de « Las Marias » sont destinés aux habitants de Gualaceo (huit paroisses) et aussi à ceux des cantons voisins : Paute, Chordeleg Sigsig et Cuenca.
Au cours de l'année 2013, 1658 victimes ont été prises en charge par le Centre:
-67 % des personnes étaient des femmes (de 0 à 85 ans).
-33 % des personnes accueillies étaient des hommes, des enfants et des adolescents.
-Dans 97% des cas, l'agresseur était un homme :
--Dans 55,5 % des cas, l'agresseur est le père;
--Dans 39,6 % des cas, l'agresseur est le conjoint;
--Dans 89% des cas, la violence est de nature physique, psychologique ou patrimoniale (la violence sexuelle représente 11 % des cas).

Galerie