Rechercher dans le site

FPANJEZ

Leur petit Plus

Située dans la province d’El Oro, au sud-ouest de l’Équateur, l’association FPANJEZ anime, depuis 1992, une école d’enfants et d’adolescents en situation de handicap.
L’objectif de la structure est de favoriser l’intégration de ses bénéficiaires au sein de la société.

L'une des principales causes de handicap dans le canton de Zaruma reste l’exploitation aurifère qui a cours depuis des siècles dans la région. D'ailleurs, les petits exploitants utilisent, pour le traitement de l’or, des produits très nocifs tels que le mercure, qui souillent les rivières et les sols, et a des conséquences directes sur la santé des habitants alentours.

A cet égard, à Zaruma, de nombreuses personnes qui vivent d’une agriculture de subsistance et consomment donc l’eau et les produits d’un environnement pollué, sont touchées sur le plan sanitaire, ce qui favorise la naissance d’enfants en situation de handicap.

De plus, les femmes ainsi que leurs futurs enfants sont confrontés, de par l’isolement géographique de la région, à des risques sanitaires durant la grossesse : absence de suivi régulier pré et post-natal, sous-alimentation, etc…

L’association FPANJEZ, véritable centre médico-éducatif, entend assurer l'éducation et la rééducation des enfants et des adolescents en situation de handicap qui présentent des déficiences sur le plan physique, mental, émotionnel et/ou social.

En effet, leur situation particulière demande un programme scolaire « classique » complété par un suivi adapté. L’association mobilise donc les moyens nécessaires à la bonne intégration sociale de son public cible via des méthodes et techniques appropriées.

Tous les projets développés par l’association sont donc orientés vers un développement harmonieux des enfants : leur développement physique et psychologique mais aussi social, en vue de leur intégration au sein du système scolaire « classique » et finalement du monde professionnel et de la société en général.

Bien que très investis dans leurs actions quotidiennes, les membres et bénévoles de FPANJEZ affirment la nécessité d’un État équatorien concerné, prenant pleinement en charge les missions qu’ils assument aujourd’hui via l’association.

FPANJEZ

Offre un suivi éducatif et thérapeutique aux enfants en situation de handicap de Zaruma.

Côte / El Oro
8;-3.690149083735115;-79.6124726772461
Santé Education
Enfants en bas âge Adolescents Jeunes adultes
Humain

Actualités

Vendredi 15 Juillet 2016


Mardi 5 Juillet 2016


Classe d'équino-thérapie pour les enfants de Fpanjez

Mardi 5 Juillet 2016

 

L'une des activités les plus importantes et nécessaires de l'institution, qui utilise le cheval comme moyen naturel de réhabilitation, d'éducation, de rééducation des personnes présentant ou non un handicap. Elle améliore la qualité de vie et les capacités personnelles en les renforçant au maximum.

On peut toujours compter sur l'aide des professeurs et des jeunes bénéficiaires de l'institution qui suivent cette thérapie occupationnelle. De la même façon, on peut compter sur l'aide du jeune Diego Aguilar, ancien étudiant, qui a fait preuve d'une responsabilité et d'un engagement absolus.

 

 

 



Lundi 20 Juin 2016


Mercredi 1 Juin 2016


Reprise des cours pour l'année 2016-2017 pour les élèves de Fpanjez

Lundi 30 Mai 2016

Le 2 mai, 45 élèves ont repris le chemin de l'Ecole Spéciale Don Bosco. Entre cours et thérapies physiques, les jeunes bénéficient aussi d'équino-thérapie chaque jeudi. Nouveauté de cette année: ils pourront désormais profiter de musico-thérapie les mardi. Un musicien volontaire équatorien viendra en juin faire profiter les enfants de son art, grâce à des goûts de guitare et de chant.
L'école accueille également un nouveau membre dans son équipe : la Sra. Augusta, professeure pour les jeunes en situation de handicap visuel.
Enfin, le 24 mai, jour de l'indépendance nationale suite à la bataille de Pichincha, 8 élèves de l'école Don Bosco ont participé à l'événement organisé par la mairie sur la place centrale de Zaruma. L'un d'eux, Carlos, a récité un poème devant toute l'assemblée.



Lundi 30 Novembre 2015


Participation des élèves de Fpanjez aux Paralympiades Pasaje 2015

Lundi 30 Novembre 2015

Les élèves de l'École Spécialisée Don Bosco posent fièrment avec les médailles qu'ils ont remporté aux Paralympiades Pasaje 2015.



Lundi 30 Novembre 2015


Lundi 26 Octobre 2015


Entrainement intensif pour les élèves de Fpanjez

Lundi 26 Octobre 2015

Les élèves de l’École Spécialisée Don Bosco se préparent au Marathon de Piñas qui aura lieu le 6 novembre. Ils s’entraînent tous les mardi, mercredi et jeudi matins : course à pied, exercices physiques, lancé de balles… 6 élèves représenteront Fpanjez lors de ce marathon.

Ils s’entraînent non seulement pour cet événement mais également pour les Paralympiades de Pasaje du 20 au 22 novembre. Et cette fois-ci, 15 élèves participeront.

Nous leur souhaitons bonne chance et bon courage !



Mercredi 23 Septembre 2015


Un Bingo pour l’Institut médico-éducatif Don Bosco

Lundi 21 Septembre 2015

 

 

Le samedi 12 août, l’Institut médico-éducatif Don Bosco a organisé un Bingo à la ferme Zaruma Urcu de Zaruma afin de récolter des fonds pour financer les activités qui auront lieu au cours de l’année. Une cocotte-minute, un cuiseur de riz, un cochon de lait, une poule, ainsi que des quantités considérables de lait, de riz et de sucre… Voilà quelques exemples des lots très variés que l’on pouvait espérer gagner lors de cette soirée.

 

 

 

Bien avant que le jeu ne commence, les joueurs avaient déjà pris place, leurs grilles de Bingo devant eux, prêts à jouer. De leur côté, les mamans des enfants de l’Institut avaient déjà tout préparé : des empanadas (chausson fourré à la viande ou autre ingrédient salé), du riz et du poulet, des tourtes et bien d’autres choses encore ! Les papas, quant à eux, accompagnés de quelques amis, ont tenu un petit bar tout au long de la soirée pour ravitailler l’assemblée.

Cette soirée fut un véritable succès ! Elle a tout d’abord permis à l’Institut médico-éducatif Don Bosco de récolter des fonds grâce aux ventes des grilles de Bingo et des boissons consommées pendant le jeu. Mais pour les habitants de Zaruma, les familles des enfants, les amis, les enseignants et les élèves de la fondation FPANJEZ, elle a également été l’occasion de se retrouver dans la bonne humeur autour d’une partie de Bingo afin de soutenir avec plaisir et sans préjugés les élèves handicapés de l’Institut médico-éducatif Don Bosco.



Jeudi 17 Septembre 2015


Participation des élèves de Fpanjez aux Paralympiades

Lundi 7 Septembre 2015

Les élèves du centre médico-éducatif de Zaruma ont brillé aux épreuves d’athlétisme adaptées à leurs handicaps qui se sont déroulées le 1er août à Machala.

Quatre élèves du centre médico-éducatif Don Bosco de Zaruma ont fait le voyage accompagnés de leurs parents et de quelques-uns de leurs professeurs à Machala pour participer aux Paralympiades. Après des semaines d’entrainement intensif à Zaruma, Juan Andrés, Andrea, Diego et Luis, ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour être couronnés de succès aux épreuves de sprint (25 et 50 mètres), de sauts et de lancer de poids. Nos petits athlètes ont vécu de grands moments, si bien que le lundi suivant, ils racontaient fièrement à leurs camarades les exploits qu’ils avaient réalisés l’avant-veille à ces Paralympiades. Le vendredi 14 août, pour récompenser l’effort de nos quatre courageux athlètes, un hommage émouvant et bien mérité a été organisé en leur honneur. Tous les ingrédients étaient réunis pour une cérémonie réussie : remise de médailles, applaudissements, étreintes et bisous de leurs camarades, de leurs parents et de leurs professeurs, et en plus de ça, de la glace et des bonbons pour les plus gourmands, autant dire, pour tout le monde !!

Cependant, n’allez pas croire que les enfants et les adolescents du centre médico-éducatif ont le temps de se relâcher : ils sont déjà en train de s’entraîner dur pour porter les couleurs de Zaruma aux prochaines Paralympiades qui auront lieu aux alentours du mois de Novembre et auxquelles participeront cette fois, tous les élèves du centre.



Lundi 7 Septembre 2015


Samedi 1 Aout 2015


Jeudi 16 Juillet 2015


Vendredi 27 Février 2015


L’association Fpanjez primée pour son projet d’équithérapie!

Vendredi 19 Décembre 2014

Le projet de réhabilitation intégral à base d’équithérapie que mènent les professeures de l’association Fpanjez, duquel nous vous parlions dans l’article précédent, a été primé lors de la Fête des Sciences et Technologies organisée par le Ministre de l’Education.

Plusieurs enfants participant au projet ont participé à cette fête, avec leurs parents et les professeures responsables du projet, Mariana Centeno et Silvana Leon, et des démonstrations ont été proposées.

Nous nous réjouissons de cette reconnaissance officielle du travail mené par Fpanjez avec les personnes en situation de handicap par le biais de thérapies alternatives !



L’équithérapie : que de bienfaits pour les enfants en situation de handicap !

Jeudi 23 Octobre 2014

Depuis quelques semaines, les séances d’équithérapie ont repris à Fpanjez ! Tous les jeudis matin les enfants les plus jeunes y participent avec joie. Ils ont dépassé leurs peurs et profitent pleinement de ce moment.

Les professeures en charge de ces séances bénéficient de l’appui d’un militaire, mis à disposition chaque semaine pour les séances et formé à l’équithérapie, et d’une personne qui s’occupe du cheval toute la semaine.

Un comité composé par plusieurs mères d’enfants bénéficiaires vient de se former pour gérer les cotisations que donnent les familles, en fonction de leurs possibilités, pour l’achat du cheval ainsi que pour son entretien.

De plus, l’association vient de créer un partenariat avec l’entreprise minière Elipe qui leur a permis d’acquérir un deuxième cheval pour que tous les enfants, même les plus grands, puissent bénéficier de cette thérapie dont les résultats se font déjà sentir.



Fpanjez participe aux comparsas de Zaruma !

Samedi 19 Juillet 2014

Cette année, c'est durant deux semaines que les habitants de Zaruma ont rendu hommage à la patronne de la ville, la vierge Carmen. Entre processions, cérémonies religieuses, danses populaires et compétitions sportives, le défilé du 19 juillet marque l'apothéose de l'évènement. Cette année, le thème de ce dernier était l'Amérique du Sud.

Pour y participer conjointement avec les autres écoles de la ville, les élèves et le personnel de l'association Fpanjez se sont préparés pendant trois semaines pour pouvoir présenter leur char et une danse en l'honneur du Mexique. Au total, huit couples d'élèves et de professeurs ont accompagné la Reina de Mexico, Andrea, durant le cortège.

Comme à chaque participation à un événement public, les élèves étaient heureux de pouvoir être mis en avant.

Ainsi, la lutte contre les préjugés et la discrimination face au handicap fait gagner du terrain à l'acceptation de nos différences !



FPANJEZ célèbre l'indépendance de Zaruma !

Mardi 26 Novembre 2013

Pour célébrer ses 193 années d'indépendance, la mairie de Zaruma a organisé comme chaque année un défilé réunissant l'ensemble des écoles et collèges de la ville et de ses environs.

C'est donc ornés de leur plus bel uniforme que les bénéficiaires de FPANJEZ, accompagnés de leurs professeurs, ont arpenté les rues de la ville sous le regard admiratif et bienveillant de ses habitants.

Alejandro, atteint du syndrome de Down et fils des fondateurs de l'association, a également participé au défilé.

Ensemble, ils ont exprimé tout le travail de l'association. Ils ont ainsi montré, encore une fois, l'importance de la prise en compte et intégration des personnes aux capacités différentes au sein de Zaruma et de la société.



FPANJEZ participe à la 19ème édition des Olympiades!

Vendredi 22 Novembre 2013

Du 22 au 24 novembre, toutes les institutions d'éducation spéciale de la province del Oro se sont réunies au Guabo pour participer à la 19ème édition des Olympiades Provinciales pour personnes en situation de handicap.

Ce sont donc près de 300 participants qui se sont affrontés durant les épreuves de saut en longueur, de course de vitesse, de relais, de football ou encore de natation.

Deux mois de préparation pour l'équipe de FPANJEZ lui ont permis de revenir à Zaruma avec 35 médailles, dont 9 en or ! C'est là une prouesse que la presse locale n'a pas manqué de couvrir, dés leur arrivée en Chiva à la place centrale de la ville !

C'est épuisés mais fiers de leurs prouesses qu'ils sont rentrés chez eux, en espérant maintenant être sélectionnés pour les Olympiades Internationales 2015 qui se dérouleront au Brésil !



FPANJEZ participe à la 1ère rencontre sportive contre la discrimination des personnes en situation de handicaps

Jeudi 5 Septembre 2013

A l’école de la fondation Fpanjez, ce 5 septembre 2013 était placé sous le signe du partage. La journée débuta par la préparation de la « marraine »: maquillage, coiffure, robe de soirée, etc. C’est Mayra, une jeune étudiante sourde et muette, qui représentait l’école lors du défilé.

Puis tous les enfants et les professeurs se sont dirigés vers le collège Sultana de el Oro à Zaruma, où se déroulait la rencontre sportive.

L’ouverture de l’évènement fut le défilé des trois écoles participantes : le collège technique Sultana del Oro, la Fondation 15 de Abril qui travaille avec de jeunes aveugles et, bien sûr, l’école de FPANJEZ avec Mayra en tête.

Ensuite, différents jeux et épreuves sportives ont été organisés permettant à chaque enfant d’y participer.

Une telle rencontre marque bien la volonté des institutions et des participants de travailler ensemble pour que chaque individu en situation de handicap puisse s’intégrer au sein de la société.

L’évènement s’est clôturé par un moment festif de danses et de rires.

Voilà encore une rencontre qui devra, sans nul doute, se renouveler dans les années à venir ! 



Cours de jardinage à Zaruma

Mercredi 17 Juillet 2013

Ondina Feijoo, professeure de l’école adaptée de Zaruma, a sorti ses élèves des salles de classe pour les initier aux bases du jardinage.

L’objectif pédagogique : responsabiliser les élèves quant à l’entretien du jardin, les faire travailler en équipe, tout en leur inculquant des valeurs de respect de la nature et de l’environnement.

Armés de pelles et de pioches, il leur a fallu tout d’abord préparer le terrain, sous les conseils avisés de leur professeure. Une fois ce travail de fond réalisé, les élèves ont dû travailler la terre, un petit peu chaque jour, pour que les graines poussent et deviennent fruits et légumes.

Cette activité à but pédagogique et thérapeutique vient en complément des matières traditionnelles d’enseignement et de la thérapie à proprement parler. C’est en effet l’un des objectifs de la fondation que d’offrir à ses élèves une éducation aussi ludique que complète.



Noël et fêtes de fin d’année à Fpanjez

Vendredi 28 Décembre 2012

Les festivités ont commencé le 20 décembre 2012 pour les enfants en situation de handicap de l’institut de Fpanjez. Prières de Noël, crèche vivante, chorale, et spectacle musical… la journée s’est avérée bien mouvementée.

Le Comité des parents d’élèves, également de la partie, a pu assister à toutes les représentations. La journée s’est terminée par une distribution de cadeaux aux enfants, ravis de tous ces évènements.

Mais les surprises ne se sont pas arrêtées là ! Le 21, les jeunes ont reçu la visite de la Miss de Zaruma et de sa première Dauphine, venues offrir un petit cadeau et un goûter à tout le monde. Les enfants, honorés de cette présence, ont chanté, dansé avec leurs invitées, avant de les remercier chaleureusement de leur présence.

Le 28 décembre a marqué la fin des festivités. Un parrain de la fondation est lui aussi venu rendre visite aux enfants et leur distribuer de petits présents. Comme le veut la coutume, tous se sont ensuite attelés à la réalisation des traditionnelles poupées de papier mâché, poupées symbolisant le personnel de l'association, pour ensuite les brûler afin d'appeler  chance et bonheur pour l’année à venir.

Ces divers évènements, démonstrations d’attention et d’affection, ont été très importants pour les enfants, qui se sont ainsi sentis bien entourés. 

De quoi remettre le moral des troupes au beau fixe, et commencer l’année 2013 avec encore plus de motivation et d’entrain. 



Défilé et portes ouvertes à Zaruma, pour la Journée Internationale du Handicap

Lundi 3 Décembre 2012

Le 3 décembre, Journée Internationale du Handicap, est une date importante pour les associations qui défendent la cause des personnes handicapées. Ainsi, ce fut l’occasion pour le personnel de Fpanjez et les bénéficiaires de l’association d’investir les rues de Zaruma pour faire connaître au village la problématique du handicap ainsi que tout le travail de l’association.

Le défilé populaire, premier temps fort de cette journée, a regroupé tout le corps enseignant et les jeunes de l’association, accompagnés de la fanfare du Collège 26 de Noviembre.

Mais le clou du spectacle a été la représentation de Fernando, l’un des bénéficiaires de l’association mais aussi « majorette » talentueux. Félicitations et applaudissements ont témoigné de l’enthousiasme du public, largement séduit par la prestation de ce jeune comme par l’engagement des enfants.

Ensuite, tout le monde s’est dirigé vers la place centrale de la ville où un stand exposait des objets réalisés par les enfants et les jeunes de l’école : cartes de vœux, bougies, sapin de Noël, porte-crayons, petits cochons…

L’évènement a été diffusé par la radio locale qui a su mettre en avant le travail réalisé par le centre et par les professeurs.

L’accueil chaleureux des médias et de la population souligne bien l’importance de cette école pour la ville. Certes, l’acceptation du handicap dans les familles et la société n’est pas encore chose acquise. Mais, grâce à ce type d’évènement, l’association parvient peu à peu à faire évoluer les mentalités. 



Besoins

Mardi 5 Juillet 2016

Kinésithérapeute

Besoins humains
En savoir plus...

Kinésithérapeute

Besoins humains

Contexte de la demande :
La rééducation des enfants et adolescent-e-s avec un handicap physique nécessite l'intervention d'un-e physiothérapeute professionnel-le.

Description de la mission :


•  Le travail du physiothérapeute consistera à proposer des sessions individuelles de soins, à des enfants et des jeunes (de 0 à 25 ans) ayant un handicap physique, afin qu'ils et ells dépassent leurs difficultés motrices.


•  Elle/Il participera aux activités déjà proposées par l'institution du lundi au vendredi, et pourra, selon ses compétences, proposer de nouvelles activités.


•  En accord avec l'équipe pédagogique, il devra coordonner et partager ses connaissances et expériences pour contribuer à l'enrichissement des compétences de l'équipe et à l'amélioration du bien-être des élèves.


•  Fournir aux parents des moyens pour aider leurs enfants dans leurs foyers: les former sur des activités à réaliser à la maison, les informer de manière détaillée sur les différentes pathologies, etc.

Objectifs de la mission :


•  Développer une thérapie physique adaptée à chaque enfant fréquentant l'école.


•  Réaliser un suivi thérapeutique de chaque enfant et l'inscrire dans des dossiers individualisés.


•  Entretenir le dialogue avec les familles sur le développement de l'enfant.


•  Échanger avec les membres du personnel sur la physiothérapie pour leur fournir de nouvelles connaissances.


•  Développer un outil ou une méthode d'analyse et d'évaluation des handicaps pour pérenniser le travail du volontaire.

Apport de la mission :
Construction d'outils qui permettent de pérenniser le travail du volontaire.

Durée de la mission :
3 mois minimum

Horaires de travail :
Du lundi au vendredi de 7h30 à 12h00 et 13h00 à 15h30

Description d'une journée type :
De 7h30 à 10h00 : thérapies individuelles dans les locaux de l'association
De 10h00 à 10h30 : pause
De 10h30 à 12h30 : poursuite des thérapies individuelles
De 12h30 à 15h30 : réunions d'équipe, préparation des activités et, parfois, sessions de thérapies individuelles pour les enfants scolarisés dans des établissements classiques.

Expériences préalables :
Expériences avec des personnes en situation de handicap

Formation :
Physiothérapie, kinésithérapie

Niveau d'espagnol :
Bonne compréhension orale, capacité à s'exprimer correctement.

Compétences et qualités requises :
Attrait pour le travail avec des personnes en situation de handicap.
Patience dans la réalisation des thérapies afin d'établir de bonnes relations.
Facilités relationnelles, tant avec le personnel qu'avec les élèves et leurs parents.
Dynamisme et force de proposition.
Organisation et capacité à partager ses connaissances et son travail avec d'autres personnes.

Frais pris en charge par l'association :
Logement et alimentation
Repas du midi avec le personnel dans une cantine proche de l'école.

Frais à la charge du volontaire :
Transport et billet d'avion, assurance, vaccins et autres frais presonnels lors du séjour

Le/la volontaire devra également contribuer aux frais de gestion de sa mission auprès d’Une Option de Plus. Cette contribution s’élève à 100 euros de charge fixe auxquels s’ajoutent 10 euros par mois passé dans une association et 10 euros de frais d’adhésion à Une Option de Plus.

- Comment arriver sur le lieu du volontariat depuis l'aéroport le plus proche ? Quel est le temps approximatif du trajet ?
De l'aéroport de Guayaquil, la/le volontaire devra se diriger vers la gare routière de Guayaquil (1$ en taxi). Elle/il pour prendre un bus des compagnies de transpor “Ciudad de Piñas” ou “TAC” (prix du ticket : 7 dollars). A la gare routière de Zaruma, une personne de l’association viendra cherche la/le volontaire.



•  Moyens de transport à utiliser sur place ? (bus, voiture …)
Transports publics et taxis.

CV + Lettre de motivation en français et en espagnol

benevolat@uneoptiondeplus.org

Mardi 5 Juillet 2016
Mardi 5 Juillet 2016

Animateur/rice d’expression corporelle ou de sport adapté

Besoins humains
En savoir plus...

Animateur/rice d’expression corporelle ou de sport adapté

Besoins humains

- Contexte de cette demande : Les enfants et adolescent-e-s en situation de handicap ont besoin de pratiquer des activités d’expression corporelle et des activités physiques afin de pouvoir s’exprimer, améliorer leur état de santé et leur bien-être de manière générale. La fondation ne dispose pas actuellement d’un-e professionnel-le pouvant mener ces activités avec les étudiant-e-s.



•  Objectifs de la mission :


•  Développer des activités d’expression corporelle et de sport adapté pour les enfants.


•  Échanger avec le personnel sur les activités menées.



•  Description de la mission :


•  Proposer des sessions d’expression corporelle et d’activité physique tous les jours à des enfants et des jeunes (de 0 à 25 ans) ayant un handicap, pour qu'ils et elles puissent améliorer leur motricité, s’exprimer et pour favoriser l’esprit d’équipe.


•  Possibilité de proposer d’autres activités selon ses compétences.


•  Partager ses connaissances et ses expériences afin de contribuer à l’enrichissement des compétences de l’équipe de la fondation.



•  Bénéfices de la mission pour la fondation :


•  Le personnel disposera de nouvelles connaissances sur l’expression corporelle et du sport adapté.



•  Date de début de la mission : Mai 2015



•  Durée de la mission : 2 mois minimum.



•  Durée de travail et horaires : Du lundi au vendredi de 7 h 30 à 15 h 30.



•  Description d’une journée type :
De 7 h 30 à 10 h : Activités dans les locaux de la fondation ou dans les installations sportives
De 10 h à 10 h 30 : Pause avec les enfants et l’équipe
De 10 h 30 à 12 h 30 : Deuxième temps d’activités
De 12 h 30 à 13 h 30 : Déjeuner avec l’équipe
De 13 h 30 à 15 h 30 : L’après-midi est consacré aux réunuons d'équipe, à la préparation d’activités et parfois, à des sessions individuelles avec les enfants.



•  Lieu de la mission : École Don Bosco, Quartier Don Bosco, Av. Dr. Carlos Reyes y Marcelo Zambrano; Zaruma; Équateur.

- Expériences précédentes :
Expérience avec des personnes en situation de handicap souhaitée.
Expériences en hydrothérapie et hippothérapie appreciées.



•  Diplômes :
Professeur d’expression corporelle ou de sport
Une spécialisation dans les activités physiques adaptées est privilégiée.



•  Niveau d’espagnol : Bonne compréhension orale, capable de s’exprimer correctement. -



•  Compétences et qualités requises :
Envie de travailler avec des personnes en situation de handicap.
Patience pour réaliser des activités et créer des liens avec les élèves.
Facilité à créer des liens avec tout le personnel, les enfants et les parents.
Dynamique et actif, capacité à prendre des initiatives.
Personne organisée, désireuse de partager ses compétences et ses connaissances avec d’autres personnes.

- Frais à la charge de l’association : Hébergement et alimentation.



•  Frais à la charge du bénévole : Transports, billets d’avion, assurances, vaccins et dépenses personnelles pendant le séjour.

Le/la volontaire devra également contribuer aux frais de gestion de sa mission auprès d’Une Option de Plus. Cette contribution s’élève à 100 euros de charge fixe auxquels s’ajoutent 10 euros par mois passé dans une association et 10 euros de frais d’adhésion à Une Option de Plus.

- Comment rejoindre l’association depuis l’aéroport le plus proche ?
Depuis l’aéroport de Guayaquil, le bénévole devra se rendre à la gare routière de Guayaquil et prendre un bus pour Zaruma avec la compagnie de transports « Ciudad de Piñas » ou la coopérative « TAC » (prix du billet : 7 dollars).
A la gare de Zaruma, une personne de l’association viendra le chercher.



•  Quels sont les moyens de transport disponibles sur place ? Taxis.

CV + lettre de motivation en espagnol

benevolat@uneoptiondeplus.org

Mardi 5 Juillet 2016
Mardi 5 Juillet 2016

Art-thérapeute / Animation artistique

Besoins humains
En savoir plus...

Art-thérapeute / Animation artistique

Besoins humains

- Lieu :
Barrio Don Bosco, avda. Dr. Carlos Reyes y Marcelo Zambrano; Zaruma; El Oro; Équateur.



•  Contexte de la demande du volontariat :
FPANJEZ est une école spécialisée qui accueille des enfants et des jeunes en situation de handicap de la région de Zaruma dans le sud de l’Équateur avec pour but de les encourager à développer leurs compétences et améliorer leur intégration sociale. La plupart des enfants et des jeunes bénéficiaires souffrent d’un handicap mental, parfois associé avec un autre type de handicap, le centre accueille aussi actuellement 4 bénéficiaires en situation de handicap physique, 4 ayant un handicap auditif, 2 enfants autistes et 1 ayant un handicap visuel.
Les enfants et jeunes de l’école y reçoivent des enseignements adaptés, participent à des ateliers pour les aider à améliorer leur autonomie, et y reçoivent des soins: éveil, orthophonie, kinésithérapie.
Afin de donner une continuité à l’action de la volontaire précédente qui est venue mener des activités d’art-thérapie au sein de l’école, et afin de renforcer les capacités de l’équipe enseignante dans ce domaine, le centre souhaiterait faire appel à un/e autre volontaire afin de poursuivre cette activité d’art-thérapie auprès des enfants et des jeunes.



•  Objectifs du volontariat :
Poursuivre les activités d’art-thérapie avec les bénéficiaires.de l’école ainsi qu’échanger et former les membres de l’équipe enseignante.



•  Description de la mission :
Poursuivre les activités d’art-thérapie avec les bénéficiaires.
Proposer de nouvelles activités ou des nouveaux ateliers pour le centre.
Participer à un échange d’expérience et de connaissances avec l’équipe du centre.
Maintenir le dialogue avec les parents concernant l’avancée du travail des enfants et des jeunes.



•  Pérennité de l’action du centre en rapport avec ce volontariat :
Le but est que l’équipe permamente puisse utiliser leurs nouvelles connaissances acquises après le départ du / de la volontaire afin d’améliorer leur travail auprès des enants et des jeunes.



•  Pendant combien de temps la venue d’un/e volontaire est-elle nécessaire ?
0 Besoin limité.
 Date de début de la mission : à partir de mai 2015



•  Durée de la mission : 3 mois minimum.



•  Horaires de travail chaque jour de la semaine :
Lundi-vendredi de 7h30 à 12h30 et de 13h30 à 15h30.



•  Veuillez décrire la journée typique du/de la volontaire :
7h30-10h00 : séances d’art-thérapie individuelles avec les enfants et jeunes.
10h00-10h30 : pause avec les étudiants et les enseignants.
10h30-12h30 : séances d’art-thérapie individuelles avec les enfants et les jeunes
12h30-13h30 : déjeûner avec l’équipe enseignante.
13h30-15h30 : préparation des ateliers du lendemain ou réunions avec l’équipe enseignante.



•  Conditions particulières de la mission (facultatif)) :
Le/la volontaire devra tenir informé FPANJEZ au préalable quant au matériel nécessaire pour la réalisation des séances d’art-thérapie afin que le centre puisse l’acheter.
Le/la volontaire pourra s’appuyer sur une documentation déjà réalisée par le volontaire précédent (présentation de ce qu’est l’art-thérapie, comment évaluer une séance d’art-thérapie, observation des séances d’art-thérapie individuelle).

- Expérience antérieure:
Travail d’art-thérapeute.
Une expérience préalable avec des personnes en situation de handicap fortement appréciée.



•  Formation :
Formation en art-thérapie.



•  Niveau d’espagnol :
Bon niveau de comprehension, être capable de tenir une conversation.



•  Compétences et qualités requises :
Adaptation, flexibilité.
Patience.
Esprit d’équipe.
Communication.
Autonomie.
Dynamisme.
Créativité.

- Frais pris en charge par l’ONG :
Logement et repas fournis.
Déjeuners avec l’équipe enseignante dans une brasserie proche de l’école.



•  Frais à la charge du / de la volontaire :
Vol aller-retour, assurance, vaccins et frais personnels durant le séjour.

Le/la volontaire devra également contribuer aux frais de gestion de sa mission auprès d’Une Option de Plus. Cette contribution s’élève à 100 euros de charge fixe auxquels s’ajoutent 10 euros par mois passé dans une association et 10 euros de frais d’adhésion à Une Option de Plus.

- Comment arriver sur le lieu de la mission depuis l’aéroport le plus proche ? Quelle est la durée approximative du trajet ?
Depuis l’aéroport de Guayaquil, le/la volontaire devra se rendre à la gare routière de la ville. De là, il faut prendre un bus de la compagnie “Ciudad de Piñas” ou “TAC” (prix du billet : 7 USD) vers Zaruma, où il/elle sera accueillie par la présidente de l’ONG.

Quels moyens de transport peuvent être utilisés sur place ?
Pour se déplacer dans la ville de Zaruma: taxi.
Pour se déplacer en dehors de la ville de Zaruma : plusieurs compagnies de bus.

lettre de motivation et CV en espagnol

benevolat@uneotiondeplus.org

Mardi 5 Juillet 2016
Mardi 5 Juillet 2016

Animateur/rice d’activités manuelles et/ou artisanat

Besoins humains
En savoir plus...

Animateur/rice d’activités manuelles et/ou artisanat

Besoins humains

- Lieu :
Barrio Don Bosco, avda. Dr. Carlos Reyes y Marcelo Zambrano; Zaruma; El Oro; Équateur.



•  Contexte de la demande du volontariat :
FPANJEZ gère une école spécialisée qui accueille des enfants et des jeunes en situation de handicap dans la région de Zaruma dans le sud de l’Équateur, avec pour but de les encourager à développer leurs compétences et améliorer leur insertion sociale.
La plupart des enfants et des jeunes bénéficiaires souffrent d’un handicap mental, parfois associé avec un autre type de handicap. Le centre accueille également actuellement 4 bénéficiaires en situation de handicap physique, 4 ayant un handicap auditif, 2 enfants autistes et 1 ayant un handicap visuel.



•  Objectifs du volontariat :
Que les enfants et les jeunes bénéficiaires du centre puissent développer de nouvelles compétences.
Que l’équipe enseignante puisse continuer à proposer l’un des ateliers developpés par le/la volontaire à la suite de sa mission.



•  Description de la mission :
Développer des ateliers manuels ou d’artisanat avec les bénéficiaires.
Dans la mesure du possible, partager ses compétences et transmettre ses connaissances à l’équipe du centre.
Dans la mesure du possible, impliquer les parents des bénéficiaires dans les ateliers.



•  Pérennité de l’action du centre en rapport avec ce volontariat :
Le but recherché est que l’équipe enseignante soit en capacité de mener un des ateliers d’activités manuelles ou d’artisanat proposé par le/la volontaire après son départ.



•  Besoin ponctuel ou permanent ?
0 Besoin permanent
 Date de début de la msision : mai 2015



•  Durée de la mission : 3 mois minimum.



•  Horaires de travail chaque jour de la semaine :
Lundi-vendredi de 8h00 à 12h30 et de 13h30 à 15h30.



•  Veuillez décrire la journée typique du volontaire :
8h00-10h00 : ateliers d’activités manuelles ou artisanales avec un groupe d’étudiants.
10h00-10h30 : pause avec les étudiants et les enseignants.
10h30-12h30 : ateliers d’activités manuelles ou artisanales avec un second groupe d’étudiants.
12h30-13h30 : déjeûner avec l’équipe enseignante.
13h30-15h30 : préparation des ateliers du lendemain ou réunions avec l’équipe.



•  Conditions particulières de la mission (facultatif)) :
Le/la volontaire devra tenir informé FPANJEZ au préalable quant au type d’ateliers qu’il/elle souhaite entreprendre afin que le centre puisse acquérir le matériel nécessaire.

- Expérience antérieure:
Animation d’ateliers d’activités manuelles ou artisanales.
Expérience avec des personnes en situation de handicap.



•  Formation :
Formation d’animateur/trice, d’enseignant/e, ou en art, en activités manuelles ou en artisanat.
Une expérience préalable en tant qu’animateur/trice ou enseignant/e avec des personnes en situationde handicap serait appréciée.



•  Niveau d’espagnol :
Un bon niveau de compréhension et d’expression orale.



•  Compétences et qualités requises :
Autonomie.
Dynamisme.
Pédagogie.
Créativité.
Patience.
Adaptation.
Communication.

- Frais pris en charge par l’ONG :
Logement et repas.
Déjeûners avec l’équipe enseignante dans une cantine proche de l’école.



•  Frais à la charge du volontaire :
Vol aller-retour, assurance, vaccins et frais personnels durant le séjour.

Le/la volontaire devra également contribuer aux frais de gestion de sa mission auprès d’Une Option de Plus. Cette contribution s’élève à 100 euros de charge fixe auxquels s’ajoutent 10 euros par mois passé dans une association et 10 euros de frais d’adhésion à Une Option de Plus.

- Comment arriver sur le lieu de la mission depuis l’aéroport le plus proche ? Quelle est la durée approximative du trajet ?
Depuis l’aéroport de Guayaquil, le/la volontaire devra se rendre à la gare routière de la ville. De là, il faut prendre un bus de la compagnie “Ciudad de Piñas” ou “TAC” (prix du billet : 7 USD) vers Zaruma, où la présidente de l’ONG l’accueillera.

Quels moyens de transport peuvent être utilisés sur place ?
Pour se déplacer dans la ville de Zaruma : taxi.
Pour se déplacer en dehors de la ville de Zaruma : plusieurs compagnies de bus.

lettre de motivation et CV en espagnol

benevolat@uneotiondeplus.org

Mardi 5 Juillet 2016

Fiche d'identité

Association à but non lucratif de droit privé à but social ou public, légalement constituée n°0037 du 15 novembre 1994 Ministère de l’intégration économique et sociale (MIES)

Originellement appelée « Villa de San Antonio del Cerro de Oro de Zaruma », Zaruma a été fondée officiellement en 1549 par les espagnols qui y étaient présents depuis 1536.
La ville est située à 1 200 mètres d'altitude sur les flancs de la chaîne de montagne de Vizcaya, à proximité de la cordillère occidentale des Andes à l'Est de la province d'El Oro.

A la tête d'un canton de 23 418 habitants, cette ville est née de l'exploitation aurifère pratiquée par les colons espagnols. De nombreuses mines sont toujours en activité, même si les filons d’or se font de plus en plus rares. Afin de maintenir cette activité minière, l'exploitation s'est peu à peu orientée vers d'autres minéraux, tels que le cuivre ou encore le quartz.

Le patrimoine architectural et culturel de Zaruma, issu de son passé colonial, fait de la ville l'une des principales destinations touristiques de la province.
Zaruma se démarque également par la saveur particulière de son café, ainsi que par l'importance de sa production de canne à sucre et de son élevage bovin, source de production fromagère.

En 1990, suite à la naissance de leur fils atteint du syndrome de Down, les époux Gallardo se sont retrouvés face à l'impossibilité d'inscrire leur enfant dans un établissement d'éducation spécialisé, que ce soit à Zaruma ou ses environs (le centre le plus proche à l'époque étant à trois heures de route, à Machala).
Deux années plus tard, pour attirer l'attention des autorités publiques sur ce problème, les époux Gallardo ont rassemblé les parents d'enfants en situation de handicap de la ville au sein d'APENJEZ (Asociación de Padres y Amigos Pro Niños y Jóvenes Excepcionales de Zaruma), association qui à l'époque, n'avait pas de statut légalement déposé auprès de quelconque institution.

Malgré leurs efforts pour recevoir le soutien des instances politiques et changer la perception du public à l'égard du handicap, les membres d'APENJEZ n'ont pas rencontré de soutien pérenne. C'est ainsi que German Gallardo a accepté de figurer au sein de la liste d’un parti politique et de briguer une candidature au poste de député adjoint de la république d’Équateur dans la perspective de toucher des acteurs sur le plan national. Elu et exerçant son mandat sur Quito, il est allé à la rencontre de nombreux acteurs institutionnels et de la société civile sur le plan national et international, afin de solliciter leur soutien matériel ou financier.
En parallèle de ces démarches, les membres de l’association ont continué à réunir davantage de soutiens locaux afin de structurer le projet et de créer l’école le plus rapidement possible.

Les premiers cours ont été assuré en 1992 au sein du collège salésien mais très vite, pour des raisons d’espace, un nouvel accord a été trouvé pour occuper la chapelle abandonnée jouxtant le collège. Cependant après un an et demi d'occupation par l'association, le mouvement salésien a finalement souhaité lui redonner sa fonction d’origine et ce, bien que l'association ait restauré et aménagé l'espace. Face à cette situation, German Gallardo a passé un accord avec les salésiens pour le prêt d’un terrain durant quinze ans, sur lequel pourrait être construit, grâce au soutien financier des nombreux partenaires de l’association, une structure d’accueil.

Ainsi, c'est en Novembre 1994 que l’association a réussi à réunir les fonds nécessaires afin d’aménager le terrain et d’y construire l'Institut Don Bosco au sein duquel elle développe toujours ses activités aujourd’hui.
Parallèlement à la construction de ce nouvel espace pour les enfants en situation de handicap, APANJEZ obtient une reconnaissance légale au regard du droit équatorien et devient FPANJEZ (Fundación de Padres y Amigos Pro Niños y Jóvenes Excepcionales de Zaruma).

Barrio Don Bosco, Avenida Doctor Carlos Reyes y Marcelo Zambrano, Zaruma, El Oro

Zaruma

Bureau de l’association : +593 (0)7 29 73 374

eespdonbosco@hotmail.com (Contact association)

Facebook: www.facebook.com/Fpanjez

Le couple à l’origine de la création de l’association FPANJEZ, Alexandra Toledo et Germán Gallardo, est toujours présent au sein du projet et ils se sont tous deux succédés à la direction de la fondation depuis sa création. Avec l’objectif d’améliorer la prise en compte des enfants en situation de handicap, ils n’ont pas hésité à solliciter de manière fréquente leur réseau personnel afin que l’association soit reconnue et soutenue.

L’équipe, composée de professionnels mis à disposition par le Ministère de l’Education, de l'Inclusion Economique et Sociale ou directement recrutés par l’association, met tout son professionnalisme et sa motivation au service des enfants en situation de handicap de la région afin de leur offrir une éducation et des soins les plus adaptés à leur développement et à leur bien-être.

Contribuer à l’intégration des personnes en situation de handicap dans le canton de Zaruma et ses environs.

OS1. Favoriser l’accès à l’éducation des enfants en situation de handicap.

OS2. Contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des enfants en situation de handicap.

OS3. Renforcer l'autonomisation des personnes en situation de handicap.

OS4. Sensibiliser l'opinion publique à l'importance d'une prise en charge adéquate de l'enfant en situation de handicap.


1. Centre scolaire pour enfants en situation de handicap.
L’ambition de l’association à travers ce projet est de renforcer les savoirs de chaque élève en situation de handicap pour, à terme, pouvoir les intégrer au sein d’une structure scolaire classique.
Pour ce faire, la structure propose un parcours scolaire adapté au handicap de l'enfant qui présente un double avantage : l’enfant va développer son potentiel et son accès à l’autonomie alors que les autres élèves vont apprendre la tolérance et le respect à l’égard de toutes les différences qu’elles soient physiques, intellectuelles, d’origine ou culturelles.
L'association est la seule structure accueillant des enfants présentant un trouble mental, auditif, visuel ou moteur dans le canton de Zaruma ou sa région proche.

2. Centre de soins pour enfants en situation de handicap.
Afin d’offrir aux enfants une prise en charge scolaire, éducative et thérapeutique adaptée, l’association a mis en place un centre de soins, en parallèle de son projet de centre scolaire. Ce projet, qui prend la forme d’un suivi personnalisé de chaque enfant, est un complément indissociable de la prise en charge réalisée sur le plan éducatif. Le centre scolaire est volontairement organisé de manière souple et adapté afin que chaque enfant puisse bénéficier d’un suivi thérapeutique adapté à ses besoins.

3. Accès à l’autonomisation pour les enfants en situation de handicap.
L’association a mis en place ce projet afin de faciliter l’intégration des adolescents et jeunes adultes au sein de la société. Pour ce faire l’association offre de nombreux ateliers (sur l’hygiène, la cuisine, faire ses courses ou encore gérer un budget) afin que ces futurs adultes puissent appréhender toutes les tâches de la vie quotidienne.
Partant du principe que de nombreux facteurs extérieurs viennent influencer le degré d'autonomie de la personne avec handicap, moteur ou non, les professionnels de FPANJEZ mettent tout en œuvre pour stimuler chaque enfant et le confronter de manière régulière aux situations qu’il est susceptible de rencontrer dans la vie courante.

4. Mise en place d’ateliers en direction des parents.
L’association souhaite étroitement associer les parents aux choix d'orientation de leurs enfants. A cette fin, elle met en place des ateliers de sensibilisation, afin qu'ils puissent connaître le handicap de leur enfant et le comprendre mais aussi un suivi adapté. En effet, les expériences quotidiennes vécues par les parents d’enfants en situation de handicap permettent, au travers l’échange avec l’équipe professionnelle, de faire émerger un projet personnalisé de scolarisation pour chaque enfant.
La sensibilisation des pairs au handicap et à ses conséquences, créé un climat d’entraide et de respect qui facilite l’intégration des personnes en situation de handicap au sein de la société.

1. Activités rattachées à l'OS1: favoriser l’accès à l’éducation des enfants porteurs d’un handicap.
-Cours permettant aux enfants de suivre un programme scolaire adapté.
-Cours à destination des élèves atteints de déficiences auditives ou de mutisme leur permettant de suivre un programme scolaire adapté.
-Conseil et formation des professeurs des institutions scolaires « classiques » en termes de mise en place d’outils éducatifs adaptés ou d’ergonomie de l’espace.

2. Activités rattachées à l'OS2: contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des enfants en situation de handicap.
-Séances de thérapie psychomotrice (ultrason, exercices de motricité générale, rééducation pour paralysies faciales…)
-Séances d’orthophonie (exercices bucco-linguo-faciaux, respiratoires, de relaxation, d'articulation et de vocabulaire) afin de traiter les troubles de l’articulation, de la parole, de la voix, du langage oral et écrit, et ceux de la communication.
-Stimulation précoce pour les enfants de 0 à 5 ans permettant à l'enfant de développer ses intérêts et habiletés telles que: le suivi des instructions, la concentration dans la réalisation des activités, l'apprentissage des conduites sociales, le respect des normes de comportement, le développement sensoriel, la mobilité, le langage expressif et compréhensif.

3. Activités rattachées à l'OS3: renforcer l'autonomisation des personnes en situation de handicap.
-Apporter à l'enfant des expériences d'apprentissage lui permettant un développement harmonieux de ses capacités affectives, intellectuelles et psychomotrices en respectant son niveau d'évolution.
-Inciter l'enfant qui présente des besoins éducatifs spéciaux à utiliser au maximum sa capacité d'apprentissage et transférer cela aux difficultés rencontrées dans la vie quotidienne.
-Séances de thérapie comportementale : cette activité consiste à reproduire des situations de la vie quotidienne (sorties extérieures, participation à des évènements sportifs, culturels…, hygiène personnelle, atelier culinaire…).
-Séances d’art-thérapie : l’association utilise la danse et le sport pour stimuler au quotidien les élèves et les aider à développer leurs capacités.

4. Activités rattachées à l'OS4: sensibiliser l'opinion publique à l'importance d'une prise en charge adéquate de l'enfant en situation de handicap.
-Mise en place d’ateliers et formations pour les parents d’enfant en situation de handicap.
L’association exige des parents qu’ils les aident à renforcer à la maison le travail éducatif et thérapeutique dispensé au sein de l’institution.

Population touchée de façon directe:
En 2014, 86 enfants se sont inscrits pour bénéficier des services de FPANJEZ.
L’origine sociale et géographique de ces derniers est très variée, certains venant même de zones rurales très reculées.
L'inscription est gratuite et ouverte à tous, sans limite d'âge ni condition de ressources économiques.

Population touchée de façon indirecte:
L'action de FPANJEZ bénéficie également aux parents des enfants fréquentant l'école via des ateliers de formation et des conseils, et indirectement à l'ensemble de leurs familles et de leurs proches.

Galerie