Rechercher dans le site

Creando Futuro

Leur petit Plus

 

La fondation Creando Futuro, née en janvier 2006, oeuvre dans la localité de Muisne. Son domaine d'action a une portée nationale mais elle travaille en exclusivité dans le canton de Muisne et depuis 2011 dans le canton d'Atacames.

Ces cantons n'ont pas été pris en compte dans les plans d'intervention publique, et sont marqués par la pauvreté et le manque d’opportunités professionnelles pour les populations. Les familles ont environ 5 enfants, ce qui accroit leur pauvreté et amène de nombreux enfants à travailler. D'autre part, le canton présente un niveau anormalement élevé de handicap, et il n'existe aucune structure qui propose de l'aide à ces personnes. De plus, le fait que chaque personne tente de se « débrouiller » pour survivre conduit, jour après jour, à la perte du sentiment d’unité et d'appartenance à une communauté.

Pour combattre ces problématiques, un groupe de rêveurs, conscients de la crise sociale, économique, politique et morale que traversait Muisne, a fondé Creando Futuro afin d'améliorer les conditions de vie des personnes les plus vulnérables.

La fondation Creando Futuro souhaite être une alternative efficace et effective pour résoudre les problèmes concrets tels que l'absentéisme scolaire, la maltraitance envers les enfants, le travail infantile et l'exclusion des personnes en situation de handicap.

Plus d'infos sur leur Facebook.

Creando Futuro

Soutien le développement de communautés vulnerables et appuie particulierement les enfants, les jeunes et les personnes en situation de handicap.

Côte / Esmeraldas
5;0.605726;-80.01715899999999
Education Promotion socio-économique
Enfants en bas âge Adolescents Jeunes adultes Adultes Personnes âgées
Humain

Actualités

Deuxième Feria pour les bénéficiaires du projet 'Creando Iniciativas"

Mardi 31 Octobre 2017

Ce mardi 31 octobre a eu lieu la deuxième "Feria socio-económica" à Muisne. Cela a été l'occasion pour les vingt-six familles qui ont bénéficié du projet "Creando Iniciativas" d'exposer et de vendre leurs productions.

Une Feria aura lieu chaque mois jusqu'à la fin de l'année, soit un total de quatre Ferias pour favoriser la réactivation économique du canton de Muisne.



Lancement de ' Creando Initiativas '

Vendredi 9 Juin 2017

Le vendredi 9 juin, l’association Creando Futuro a lancé son programme de réinsertion économique et social pour les habitants de Muisne, victimes du séisme de 2016. Le projet nommé “Creando Iniciativas”  est financé par Une Option de Plus et Aid Abroad.

Après le tremblement de terre de magnitude 7.8 survenu le 16 avril 2016 sur la côte équatorienne et qui avait laissé près de 300 000 personnes sans toit, le projet Creando Iniciativas est lancé. Porté par l’association Creando Futuro, ce projet va permettre à 25 personnes touchées par la catastrophe de reprendre, renforcer ou démarrer une initiative génératrice de revenus dans le canton de Muisne.

Le projet propose un cycle de formation pour s’approprier les bases de gestion d’une microentreprise et accompagner les participants dans la construction de leur projet. Chaque participant pourra solliciter un appui financier entre 200 et 1000$ selon le projet, pour reprendre, renforcer ou démarrer une activité économique individuelle ou collective. Un accompagnement à la fois technique et social pour favoriser la réussite des initiatives économiques entreprises ainsi que le bien être des participants, sur une durée de 8 mois.


C'est dans ce contexte qu'Une Option de Plus est bien évidemment venue soutenir, le vendredi 9 juin, le lancement du projet à Muisne animé par toute l’équipe de l’association Creando Futuro.



 




Un nouveau volontaire arrive à Creando Futuro !

Lundi 13 Mars 2017

Julien Le Foll, jeune éducateur de 24 ans, va passer six mois avec l’association Creando Futuro afin de développer des ateliers de sensibilisation et des activités ludiques auprès des enfants et des jeunes du canton de Muisne, notamment ceux vivant dans les « albergues » (camps d’accueil) à la suite du séisme destructeur d’avril 2016.

 



Creando Futuro signe un accord avec le ministère de la Justice

Mardi 7 Mars 2017

Un accord a été signé entre l’association Creando Futuro et le ministère de la Justice.

L'objectif est d’apporter un soutien au travail de l’association qui agit auprès des femmes victimes de violences intrafamiliales au sein des « albergues » (camps d’accueil des victimes du séisme du 16 avril 2016) et dans le canton de Muisne.

 



Creando Futuro lance le projet Creando Iniciativas

Mercredi 15 Février 2017

Grâce à l’appui des généreux donateurs d’Une Option de Plus qui se sont mobilisés pour la collecte post-séisme ainsi qu’au soutien financier de LandsAid (bailleurs allemands), l’association Creando Futuro peut lancer ce mois-ci son projet Creando Iniciativas. Il s’agit d’un projet qui a pour but de relancer économiquement la région d’Esmeraldas, fortement touchée par le séisme du 16 avril 2016. Ce projet appuiera les initiatives entrepreneuriales d’habitants motivés et déjà sélectionnés en proposant à ces derniers des formations professionalisantes ainsi que la possibilité de microcrédits.

 



Mercredi 27 Juillet 2016


Lundi 27 Juin 2016


Concert solidaire à Quito

Lundi 27 Juin 2016

La fondation Creando Futuro et les artistes de Quito ont organisé un concert solidaire, pour continuer à aider le canton de Muisne. Ils étaient à Quito le vendredi 24 juin. Il était possible de faire un don, notamment de matériel scolaire (pour remettre un kit de matériel aux enfants des écoles du secteur).

« Donnez le sourire un enfant et vous serez heureux pour toujours. »



Mardi 23 Février 2016


« Dimanches pour ma famille »

Mercredi 10 Février 2016

 Il y a longtemps que Creando Futuro organise les « dimanches pour ma famille ». Entendez, jours de rencontre où les familles peuvent se réunir pour profiter de leur temps libre à jouer, bavarder, débattre, créer… Ainsi, l’association a organisé à la fin du mois de mai 2015 un « dimanche pour ma famille » sur le thème de la création d’entreprises.



Mercredi 10 Février 2016


Mercredi 10 Février 2016


Manifestation pour faire valoir les droits des enfants

Jeudi 12 Novembre 2015

À Esmeraldas, Creando Futuro a participé à une manifestation pour faire valoir les droits des enfants à une enfance saine et une éducation de qualité. Un événement organisé par le monde associatif local en partenariat avec le MIES. Cette marche s'est conclue en fin de journée par un discours et des ateliers de sensibilisation pour tous les participants, parents et enfants qui avaient fait le déplacement.



Lundi 9 Novembre 2015


Mardi 13 Octobre 2015


Des voyageurs en visite à Creando Futuro!

Mercredi 8 Juillet 2015

Début juillet, l'association Creando Futuro a reçu la visite des Globe Swappers. Les Globe Swappers, ce sont 4 jeunes français qui se sont donné 6 mois pour parcourir 9 pays et 10 000 km en Amérique latine. Sur leur route, ils se sont donné pour but de rendre concrets les principes de l'économie solidaire. En échange de leur bénévolat, ils trouvent un hébergement, un repas, mais surtout, échangent des objets. Ainsi, au fil de leur parcours, ils échangent des objets symboliques avec les personnes rencontrées.

A Creando Futuro, ils sont venus passer trois jours. De Chamanga a Atacames, en passant par Muisne et Cabo, ils ont pu découvrir les activités de l'association. Ils ont filmé jour après jour le travail de l’association et ont interviewé les travailleurs dans le but de monter un petit film promotionnel sur les activités de Creando Futuro. Ils ont également aidé Carlos, travailleur social, à créer un site internet et à le gérer. Ce site sera bientôt en ligne, nous vous tenons au courant!


Pour symboliser cette rencontre, Perrine, volontaire d'Une Option de Plus à Creando Futuro depuis mars, leur a offert le Code des droits de l'enfance et l'adolescence. Aujourd'hui, ces quatre voyageurs suivent leur route et ont laissé derrière eux de jolis souvenirs et un site internet qui sera très utile à l'association!



Soutenir les jeunes pour un Équateur plus égalitaire !

Samedi 13 Juin 2015

En Équateur, où 22,5 % de la population vit encore avec moins de 80 $, les enfants et adolescents en situation de pauvreté ont très peu de chances de bénéficier de la mobilité sociale ascendante. Nombre d'entre eux n'ont pas accès à l'enseignement secondaire et la majorité ne suit pas d'études universitaires. Par ailleurs, en Amérique Latine, l'Équateur compte parmi le plus fort taux de grossesse chez les adolescentes. Entre 15 et 19 ans, une jeune fille sur cinq âgée est déjà mère, et une sur vingt pour les jeunes filles de 12 à 14 ans. Ces 10 dernières années, ce phénomène s'est accru de 2,3 points. Or la grossesse précoce est bien souvent un facteur d'abandon scolaire.

Afin d'améliorer l'accès à l'information sur la sexualité et sur leurs droits pour les enfants et adolescents en situation de pauvreté, l'association Creando Futuro organise régulièrement des rencontres d'information et de sensibilisation dans les zones où elle intervient. Indirectement, cela favorise l'accès à l'éducation secondaire et supérieure.


Le week-end dernier, 25 adolescents et préadolescents de la région de Cabo San Francisco étaient invités à une rencontre de deux jours au bord de mer. Dans ce cadre idyllique, ils ont pu aborder des sujets essentiels leur permettant de renforcer leur estime de soi et la connaissance de leurs droits : participation sociale, leadership, communauté, respect.

Ils ont également pu se sensibiliser et s'informer sur des sujets particulièrement importants à leur âge, qui ont été au cœur du week-end : la sexualité et les addictions. Ils ont ainsi eu l'opportunité d'apprendre, de partager et de débattre sur le développement du corps humain, ce qu'impliquent les relations sexuelles et la sexualité, les méthodes de contraception, l'indispensable respect mutuel et respect de soi.

On a pu pouvait voir quelques sourires gênés, beaucoup de rires, mais surtout de l'écoute et de la sincérité ! Nous espérons que cela les aidera à prendre des décisions dans l'avenir !

Traduit par Florence Garcia

 



Un dimanche pour entreprendre à Atacames

Vendredi 22 Mai 2015

Il y a longtemps que l’Association Creando Futuro organise les « dimanches pour ma famille ». Entendez, jours de rencontre où les familles peuvent se réunir pour profiter de leur temps libre à jouer, bavarder, débattre, créer… Dans le cadre du programme d’éradication de la mendicité financé par le Ministère d’inclusion économique et sociale, Creando Futuro a organisé à la fin du mois de mai 2015 un « dimanche pour ma famille » sur la création d’entreprises. Les 50 participants ont écouté les témoignages de personnes aux faibles revenus ayant franchi le cap de la création de leur propre entreprise.


Une formation sur les différentes étapes de création d’un projet de microentreprise a été dispensée afin de leur donner les outils nécessaires à l’étude de marché, la création d’affaire, le développement des ventes, et l’amélioration du service fourni aux clients, entre autres. Dès lors, la réunion théorique terminée, les participants ont été invités à imaginer des idées innovantes de micro-entreprises puis les partager au groupe. Les propositions ont été variées : certains souhaitent ouvrir un restaurant de ceviche (marinade de fruits de mer servie froide), d’autres, une usine de produits textiles, ou encore vendre de tourtes au chocolat ! Dans la projection de l’exercice de leurs possibles fonctions, les participants ont expliqué leur stratégie pour se distinguer de la compétition et développer les ventes, permettant ainsi de se situer dans une situation la plus réaliste possible.


Afin de favoriser cette créativité, la journée a été animée par des présentations artistiques du groupe de Chamanga : chant romantique, danse folklorique ou encore marimba. Pour couronner le tout, la fin de journée a fait place à une séance de danse-thérapie !

Nous espérons que grâce au soutien technique de Creando Futuro les participants puissent concrétiser les idées exposées pendant l’atelier et démontrer que la mendicité n'est pas laseule alternative.

Traduit par José Sergio Pajares Nievas



Sensibiliser les proches des personnes en situation de handicap : un premier pas !

Jeudi 21 Mai 2015

En Equateur, le sort des personnes en situation de handicap évolue. Depuis la vice-présidence de Lenin Moreno, lui même en situation de handicap, la donne a changé. Le droit des personnes en situation de handicap à accéder à l'éducation, à la santé, à la culture, aux loisirs dans les mêmes conditions et avec les mêmes facilités que pour les personnes sans handicap est reconnu, promu, et les politiques publiques sont orientées afin de faciliter et améliorer cet accès. Une aide de 240 $ mensuels est par ailleurs attribuée aux personnes pauvres en situation de handicap et dont le handicap est reconnu par le ministère de la santé comme fortement pénalisant.

Malgré ces avancées, la situation des personnes souffrant d'un handicap reste alarmante. Une grande majorité n'accède pas à l'éducation basique, et les perceptions du handicap dans la société sont très limitantes. La honte, la peur et la moquerie entourent souvent cette difficulté déjà lourde à supporter pour les personnes et leurs familles. De nombreux enfants, jeunes et adultes en situation de handicap sont relégués au domicile familial, sans activités, souffrant de violences intrafamiliales ou surprotégés, rendant leur autonomie encore plus difficile à atteindre. Au niveau physique, les risques liés à l'immobilité sont multiples : escarres, déformations osseuses, etc.

Volontaire à Creando Futuro depuis 3 mois, Maria Cellamare, kinésithérapeute italienne, a accompagné de nombreux enfants, jeunes et adultes en situation de handicap. Si la kinésithérapie soulage, elle ne peut dans bien des cas réparer des lésions et dommages corporels existants depuis des années. Car c'est au quotidien que ces personnes ont besoin d'être stimulées et de bouger.

 

Afin de travailler sur cette question avec les familles, Maria réalise ses consultations en présence d'un proche, et a organisé avec ses collègues un premier atelier de sensibilisation à la nécessité du mouvement, afin de faire des proches des alliés de santé des personnes en situation de handicap.

Une vingtaine de personnes ont participé à l'atelier à Muisne, ainsi qu'à Cabo et Chamanga, ou Maria visite également des familles. Après des explications techniques, Maria a fait une démonstration pratique des exercices utiles au quotidien, afin que les participants puissent se les approprier.

Aujourd'hui, les familles réclament la présence d'un kinésithérapeute au sein de l'école qui accueille les enfants et jeunes en situation de handicap, car Maria rentre bientôt en France et que la fondation ne peut actuellement embaucher un kinésithérapeute. Pour cela, ils s'organisent...Souhaitons leur du succès dans cette démarche citoyenne !



Tous unis pour l’accès a la culture et aux loisirs a Chamanga!

Jeudi 7 Mai 2015

Chamanga est un petit village de la côte, à la limite entre la province de Manabi et celle d’Esmeraldas. Peu peuplé, c’est un village où sont néanmoins représentées de nombreuses cultures équatoriennes puisque cohabitent des Montubios, des Serranos, des afro-descendants et des indiens Chachis. C’est aussi un village très pauvre, délaissé par les services publics, et où les problèmes socio-économiques tel que le chômage, le travail infantile, l’alcoolisme et les grossesses précoces sont surreprésentés.

Malgré ces difficultés, un groupe d’une trentaine de personnes (composé d’enfants, de jeunes, d’adultes et de personnes âgées) se mobilise depuis quelques mois pour réaliser un rêve : créer une maison ouverte à tous, où chacun puisse utiliser son temps libre pour danser, peindre, dessiner, faire du théâtre, des courts-métrages, prendre confiance en soi, partager des passions et de beaux moments entre amis, en famille et en communauté.


Avec l’appui de Creando Futuro, ils louent une maison à Chamanga, et ont déjà mis en place de nombreuses activités ! Les enfants et les jeunes font de la marimba (danse traditionnelle afro-descendante), apprennent des danses traditionnelles de la Sierra, font du théâtre, et ont déjà réalisé un court-métrage de sensibilisation pour lutter contre…le vol de bétail ! A l’avenir, ils veulent mettre en place des cours de couture, de poterie, réaliser un court métrage sur les grossesses précoces, ainsi que de nombreux autres projets qui fleurissent au cours de leurs réunions !


Pour ce faire, pour acquérir les instruments et costumes dont ils ont besoin pour présenter leurs performances en danse, ainsi que pour remettre en état la maison qu’ils utilisent, ils cherchent à récolter des fonds. Ils ont vendu des empanadas, fait un bingo…Mais ils veulent aller plus loin ! Si vous souhaitez les appuyer, vous pouvez faire une donation en cliquant en haut à droite de cet écran sur « Faire un don », qui sera directement reversé à Creando Futuro pour les appuyer.

Cependant, ils ne vont pas attendre assis sur leurs chaises ! Ils ont demandé à Creando Futuro de les appuyer en leur permettant de participer à une formation sur la recherche de fonds et l’auto-financement. Creando Futuro a donc proposé à Perrine, volontaire en gestion de projet envoyée par Une Option de Plus, de les accompagner.


Début mai, Perrine a donc proposé aux 25 personnes réunies à l’occasion une formation sur les différents moyens de financement d’un projet, des conseils pour réaliser une veille efficace sur les appels à projets, une présentation de ce qu’est un budget prévisionnel et comment le monter, ainsi que des conseils pour écrire un projet et rédiger un dossier de financement. Puis, après ce temps de présentation « magistral », les participants ont pu, en groupe, commencer à élaborer le budget du projet.

Perrine va continuer à accompagner cette communauté hypra-motivée, afin d’écrire ensemble un projet et de chercher des fonds.

A Une Option de Plus, nous nous réjouissons du dynamisme de la communauté de Chamanga, de synergies créées avec Creando Futuro et avec Perrine, et souhaitons longue vie à ce beau projet de Casa Cultural à Chamanga !



Une belle année de travail pour Creando Futuro !

Vendredi 26 Décembre 2014

Le 26 décembre 2014, la fondation Creando Futuro laissait une belle année de travail derrière elle ! Avec un budget approchant les 300 000 $ et plus de 30 salariés travaillant sur deux cantons, le travail réalisé sur l’année a en effet porté de nombreux fruits!

L’assemblée générale de la fondation fut l’occasion de donner à voir ce travail aux partenaires, aux membres et à l’ensemble des salariés. Chacune des trois équipes (centre de développement infantile, suivi des personnes en situation de handicap et projet d’éradication du travail infantile) avait élaboré un Powerpoint qui a été présenté par un délégué. Ces présentations ont permis de diffuser l’action menée, ses résultats, mais aussi de questionner, ensemble, les échecs connus et de mentionner les apprentissages qui en ont découlé.

Parmi les réussites, la Fondation se félicite notamment d’avoir permis la réinsertion scolaire de plus de 20 enfants en situation de travail infantile, et ce en quelques mois et d’avoir accompagné plus d’une trentaine de bénéficiaires dans l’acquisition d’une identité légale. Nombreux sont en effet les équatoriens sans existence légale, car ils n’ont jamais été déclaré. Or c’est l’identité qui donne accès aux droits. Enfin, 22 enfants pris en charge au sein du centre de développement infantile vont rentrer en maternelle à la rentrée prochaine, sains, vaccinés et bien nourris !

En 2015, la fondation souhaite accentuer les activités productives, et notamment accompagner les bénéficiaires vers le micro-entrepreneuriat, afin de favoriser l’éradication du travail infantile et l’insertion socio-professionnelle des personnes en situation de handicap.

Pour célébrer les réussites évoquées, et renforcer les liens entre salariés, l’AG fut suivie d’un repas et d’un karaoké entre salariés !



Dans le canton de Muisne, Creando Futuro lance une campagne contre le travail infantile !

Mercredi 8 Octobre 2014

En Equateur, selon l’institut national de statistiques, 15 % des enfants de moins de 10 ans travaillent. Passé 10 ans, le pourcentage augmente considérablement. Ces enfants et ces adolescents sont cireurs de chaussures, pêcheurs, agriculteurs, conducteurs de mototaxis, vendeurs de chewing-gum, d’objets de toutes sortes. Une grande majorité, quand la journée est mauvaise, mendie.

Aider ses parents en tant qu’enfant semble tout naturel, comme il y a quelques générations en France. Dans les milieux populaires, il est aussi fréquent que le statut de la femme soit celui de femme au foyer. Il y a donc de nombreuses familles où la mère reste à la maison, fabrique des objets ou cuisine, et les enfants vendent.

Cette année, le Ministère de l’Inclusion Economique et Sociale équatorien a lancé un grand programme visant l’éradication du travail infantile, avec comme date butoire 2016.

Dans le canton de Muisne, cette politique ambitieuse se traduit par un travail de sensibilisation, mené par une quarantaine de travailleurs sociaux de Creando Futuro sur l’ïle de Muisne, dans la zone d’Atacames, dans la zone de Sua, et dans celle de Chamanga.

Travaillant au quotidien avec les familles, ces équipes de travailleurs sociaux proposent aux adultes des alternatives génératrices de revenus, pour libérer les enfants de leur emploi. Ainsi, à Atacames, Creando Futuro propose des ateliers de formation au micro-entrepreneuriat aux adultes. Il est en effet insuffisant d’interdire le travail des enfants, il faut pouvoir accompagner les familles pour substituer aux revenus des enfants, d’autres activités économiques.

Hier, 8 octobre 2014, la campagne a officiellement été lancée à Muisne et Atacames. Les familles mobilisées, les autorités locales et les travailleurs sociaux ont mené une marche dans les deux villes, arborant des messages tels que : « Nous avons tous le droit de profiter de notre enfance », « Ensemble, luttons contre le travail des enfants et la mendicité ».

Puis, l’équipe de Creando Futuro a présenté la campagne et ses objectifs. S’en sont suivi des activités ludiques, dont des sketches de sensibilisation mettant en scène des situations de travail infantile. L’humour a réellement servi de support pour faire passer le message aux familles !



Un dimanche pour ma famille

Dimanche 17 Novembre 2013

S’éloigner du quotidien, changer de paysage, se rencontrer, se retrouver…furent les mots d’ordre de l’évènement du 17 novembre à Chamanga, dans la province d’Esmeraldas. En effet, dans un cadre verdoyant et sous un soleil agréable, parents et enfants ont pu profiter d’une journée différente : aucune tâche, aucun impératif, juste être ensemble.

Après une présentation des membres de Creando Futuro, le programme du jour est annoncé : jeux, repas, concours et tirage au sort. Qui gagnera le bœuf mis en jeu ?

Tout au long de la journée, les matchs de football entre les différentes localités se sont multipliés mêlant petits et grands pour le plaisir de tous. Les plus jeunes ont été invités à participer à différents ateliers : peinture, dessin, hula hoop, course en sacs pour se divertir. Nombreux sont ceux qui ont profité des barques mises à disposition pour une balade sur le plan d’eau... Mais attention à ne pas tomber !

Enfin, les « quelques » 200 participants ont pu profiter d’un repas populaire et convivial cuisiné par l’équipe de bénévoles et volontaires de Creando Futuro.

« Un dimanche pour ma famille » a aussi été organisé le 24 novembre à Muisne où il a rencontré le même franc succès !



Creando Futuro organise une brigade médicale à Muisne et Chamanga

Vendredi 13 Septembre 2013

Creando Futuro n’a perdu de temps ! Tout juste investie dans un projet d’appui aux personnes en situation de handicap, l’association a décidé d’apporter un soutien concret à ses bénéficiaires en faisant venir depuis Quito quatre médecins, chacun spécialiste dans son domaine. 

Les médecins, diplômés en neurologie, génétique, pédiatrie, dermatologie et détection de l’anémie, ont reçu en consultation 220 enfants et adolescents à Chamanga et 80 à Muisne.

L’objectif fixé par l’équipe de Creando Futuro était d’approfondir le diagnostic des cas décelés en définissant entre autre, le taux d’invalidité de chacun des bénéficiaires. De cette manière, un suivi médical efficace et adapté pourra être mis en place.

A Muisne, les consultations se sont déroulées dans l’enceinte de l’école Hellen Keller (où s’était déjà déroulé le camp d’été). A Chamanga, la famille Acevedo a mis sa maison à disposition, offrant même nourriture et rafraichissements aux médecins. Le projet a également reçu le soutien de la sécurité sociale locale qui envoya une infirmière et un médecin ainsi que le matériel médical nécessaire aux examens.

L’objectif à long terme pour l’association est de pouvoir proposer à chacun des cas diagnostiqués, un suivi médical approprié.  



Besoins

Fiche d'identité

Association privée sans but lucratif, accord n°0072 du Ministerio del Bienestar Social en 2006 MIES (Ministère de l'Inclusion Économique et Sociale)

Muisne, située sur la côte, à l'ouest de la province d'Esmeraldas, est une ville ouvrière. Elle est séparée de la terre ferme par une embouchure qui ouvre sur les dernières mangroves protégées. Du côté de la mer, se trouve une grande plage déserte, bordée de grands palmiers.

Face a la crise sociale, économique et politique dont souffre la population, un groupe de travailleurs sociaux a créé l'association Creando Futuro en janvier 2006.

Les activités de Creando Futuro ont débuté par l'organisation d'un campement, avec l'aide de Cuerpo de Paz et de la Fondation FUNDECOL. Cela a permis à environ soixante-dix participants de découvrir des différentes activités et travaux manuels pour démarrer des micro-entreprises. A la fin de ce campement, de petits groupes de personnes se sont formés, chacun avec un projet de micro-entreprise. Creando Futuro a alors aidé leur implantation.

Désormais, la fondation se consacre à trois projets :


•  l'éradication du travail des enfants et de la mendicité dans les cantons de Muisne et d'Atacames


•  l'attention intégrale à l'enfance dans le CIBV de Súa


•  le suivi des personnes en situation de handicap dans le canton de Muisne

Rue Manabí, entre les rues 5 de Agosto et Luis Vargas Torres

Muisne

Maricledis Cagua: (00 593) / 099 75 22 791 / o (00 593) / (0)69 69 13 59 (domicile)
Porfirio Chila Arizala: (00 593) / (0) 959 02 39 00

creandofuturomuisne@yahoo.com

Pas de site internet – politique de communication : porte à porte, contacts, bouche à oreille

La fondation est animée par un groupe de membres volontaires originaires de Muisne, dont la majorité est composée de femmes. Beaucoup d'entre elles travaillent ou ont travaillé à l'INFA (Institut de l'Enfance et de la Famille) en tant que «promoteurs communautaires». En outre, la fondation salarie actuellement plus de 30 travailleurs sociaux venants de la communauté de Muisne et d’Atacames.

Améliorer les conditions de vie des familles du canton de Muisne dans différents secteurs : éducatif, culturel, éco-tourisme, production artisanale, sportif.

- OS1 : Apporter un suivi personnalisé aux personnes en situation de handicap, avec un soutien dans le domaine de la réhabilitation et un appui moral et administratif


•  OS2 : Eradiquer le travail infantile dans les cantons de Muisne, Atacames, Súa et Chamanga


•  OS3 : Créer et animer des espaces de développement intégral adaptés aux besoins de l'enfance


•  OS4 : Créer et animer des moments de convivialité et d'échange pour les familles

1. Activités relatives à l'OS1 :
Huit techniciens travaillant dans le domaine social effectuent un suivi régulier de 200 personnes en situation de handicap dans le canton de Muisne : suivi administratif, médical et psychologique.

2. Activités relatives à l'OS2 :
Vingt-trois techniciens suivent plus de 400 familles dont les enfants travaillent. Ils proposent des activités ludiques, récréatives aux enfants et adolescents tout en effectuant un travail de sensibilisation avec les familles.

3. Activités relatives à l'OS3 :


•  Garderie Nuevo Amanecer à Súa : Accueil et alimentation de 40 enfants de moins de 7 mois à 3 ans, de 7h30 à 16h30. Des activités ludiques et une stimulation précoce sont proposées.


•  Soutien scolaire, Muisne.


4. Activités relatives à l'OS4 :
-“Un domingo para mi familia” : journée de partage et de sensibilisation, sportive et récréative, dirigée aux familles pour qu'elles puissent partager des moments ensemble et entrer en relation avec des personnes d'autres endroits. Elle a lieu trois fois par an avec la participation de 200 personnes issues de différents secteurs.



•  “Escuela de Padres” : ateliers de sensibilisation sur l'estime de soi, le handicap, la motivation, la violation des droits, la maltraitance envers les enfants, la maltraitance envers les femmes, l'entreprenariat, l'objectif étant d'écouter les idées des familles et les besoins sociaux, économiques et psychologiques.



•  “Barridos Comunitarios” : autogestions d'aides matérielles dont les familles ont besoin dans leur foyer comme des vêtements, lits, serviettes, chaussures, nourriture, médicaments, attention médicale, carte de handicap, inscriptions tardives dans le registre civil, etc.

L'association suit 200 personnes en situation de handicap, 525 enfants et adolescents dans le cadre du programme d'éradication du travail infantile et 40 garçons et filles en CIBV sont pris en charge par Creando Futuro.

Galerie